La Politesse.

La bienséance.


On confond la bienséance dans les milieux druidiques comme dans d'autre à cause des élitistes qui ordonnent selon la richesse ce qui est bon où pas. Je pense que la bienséance est spirituellement un réflexe et justement ce sont ceux qui devaient servir d'exemple qui l'on dévoyé. Le respect n'a rien a voir avec la richesse physique des uns et des autres. C'est la même chose pour la politesse. Lorsque quelqu'un veux vous imposer des règles de politesses grâce à l'aplomb que lui donne sa fortune, c'est clairement un manque de respectuosité vis a vis des autres. Nous travaillons dans l'esprit et donc les richesses physiques n'ont rien à voir avec la bienséance.

Les pseudo-nobliaux qui voudraient vous imposer le respect sont par cela de tout petits esprits, et leur existence est une insulte à la société entière. Pour ceux qui use d'empathie c'est différent. La noblesse de la pensée ne s'acquiert pas sur un compte en banque où grâce à un héritage. Personne n'a l'apanage et la stature bienséante par les liens du sang.

C'est une question d'éducation pure et presque innée, seulement voilà, la bienséance n'est pas gratuite et qui la veut doit la mériter. 

Si quelqu'un n'est pas respecté c'est aussi une  question de milieu, de ce point de vue là, quiconque peut recevoir la politesse des autres s'il est dans un milieu correct. C'est là encore le rôle d'une spiritualité, amener la pensée des gens vers des échanges honnêtes et impartiaux. Aucunes forces sur le monde physique ne contrôle la bienséance et la politesse, au contraire, elles les corrompent.

Certains groupes ont édicté des lois à la bienséance alors que ça n'a rien à voir avec une obligation. Il existe des animaux qui sont capables de politesse et d'attention pour leur espèce et pour les autres.

Tout cela est matière du comportement vivant en général et donc n'est pas une dogmatique. Rien ne vous y oblige, cela arrive naturellement. C'est une manifestation de l'âme divine qui est en vous.

Nous y sommes tous sujets selon les situations mais ce ne être un réflexe appris dans le milieu vivant, je vous pose cette énigme : D'où nous vient cette politesse innée?

C'est comme si nous recevions une éducation depuis les océans célestes, et je pense que c'est là que vous trouverez la réponse.



À développer.