MORGANA

Morgana
Morgana

Morgana

 

Pour le culte des eaux, Morgana est la déesse des brouillards.

 

 

 

Mieux connue sous le nom de Fée Morgane au 12em Siècle, Morgana apparait pourtant dans des inscriptions antiques gauloises. Morgana est la fameuse dame blanche de nos légendes encore fraiches, que l’on croise sur les routes de nuit et qui promet un avenir périlleux.

 

L’étymologie du mot, les légendes populaires et le culte des eaux nous apprennent que morgana est la déesse des brouillards qui perd les voyageurs. Déesse des brouillards et des âmes perdus. Il semble qu’elle ait un rôle prépondérant dans la légende des chevaliers de la table ronde, dont la fameuse Excalibur planté dans la pierre est représenté sur une monnaie gauloise, au milieu des bois.

 

 Le roi Artur étant le symbole de la lumière de la civilisation. Deux entités parfaitement antagonistes et complémentaires dans l’extrapolation du bien et du mal.

 

Il faut bien admettre que le secret dieu Centaure est peut-être une entité précédente à la légende d’Arthur le lion.

 

MORGANA REPRÉSENTE LA DÉESSE DES VOIES BROUILLÉES, ELLE EST ÉGALEMENT MAÎTRESSE DES VOIES OUVERTES.

 

LE BROUILLARD SE DÉCHIRE.


Morigana veut dire : la reine mère.