Déisme.

Sur des centaines de divinités dont les peuples gaulois nous ont laissé des traces, j'ai pu regrouper toutes les tendances en 24 divinités principales.


J'ai établi ces tendances grâce à la pierre du philosophe. Gardant ainsi l'équilibre entre les différences cognitives nécessaires à la réflexion humaine. Les besoins physiques se trouvent représentés en parallèles.


Ce sont 24 vieillards, car chacun des druides représente une divinité précise. Et cette divinité elle même est une incarnation philosophique d'idées définissants une tendance humaine.


Je ne donne pas toutes les clefs sur ce site car ces secrets la n'appartiennent qu'aux initiés qui ont persévéré.

La culture gauloise nous a laissé quelques 2500 noms de dieux sur tout son territoire.
La culture gauloise nous a laissé quelques 2500 noms de dieux sur tout son territoire.

un renouveau des connaissances de cette matière particulière qu'est la mythologie gauloise. Le grand dieu de la renaissance et de la lumière dans la nuit des esprits se nommait Lug, on l'appelle encore aujourd hui :"reflet de lune". Il était la divinité de la réflexion créative et lumineuse de l'histoire-vie de chacun. C'est Lug qui est reconnu comme reignant sur le monde terrestre. On le confond avec Taranis mais ce dernier est en fait l'incarnation guerrière de Donn lorsque ce dernier prit la tête du panthéon à la place de Kernunos, precipitant la part creative de Lugus dans l'oubli.

les trois mattres, passé, présent et futur.
les trois mattres, passé, présent et futur.
Stonehenge, temple du temps
Stonehenge, temple du temps

Vous ètes nombreux, bien plus que je ne le pensais à espérer la renaissance des dieux et pratiquer le paganisme, ces cultes diverses en plusieurs divinités poses des questions pour le néophyte auxquelles je vais répondre, moi le cartésien.


Existe il réellement plusieurs dieux?


Oui.Il existe dans l'éther des entités réfléchissantes qui peuvent agir sur le monde physique sans pour autant posséder un corp.

La connaissance des énergies en apporteront les signes éprouvés à ceux qui s'entraîneront.


Existe il une divinité omnipotente?


Pas dans l'éther, c'est un monde équilibré, de partage.


Peut on à travers un culte établir des contacts avec ces divinités ?


Oui, sous certaines conditions.


Des phénomènes,magico-religieux , peuvent ils se produirent, provoqués par ces dieux?


Oui, moi j'appelle ça des distorsions du temps, de l'histoire. Et lorsque les dieux racontent votre histoire il se passe forcément des choses trés paranormales où plutôt : pas très normale. Je ne peux pas caché que j'en ai été témoin à de nombreuses reprises.


Le druide où druidesse peut il-elle accéder à un état divin?


Oui, mais ce serait la fin de son humanité, et de sa philosophie, c'est un prix à payer qui est trés lourd. Mais il existe aussi la possibilité pour ceux qui ont acquis suffisamment de savoir, de diverger, changer leur propre route du temps en empruntant un chemin vierge.

Ainsi ils où elles créent leur propre monde, c'est ça qui fait d'eux des divinités.


Comment pratiquer un culte efficace?


À travers les arts, assurément, mais est ce un vrai culte?




Le nom des druides divins

Si vous avez fait un peu le tour de ce site, vous avez compris que chaque divinité a son arbre culturel, sa matière attitrée.

Il est fait état de plus de 2500 dénominations de dieux et déesses gauloises.

Nous savons aussi que les druides étaient divinifiés comme des dieux.


Alors je me posais cette question: nous ne connaissons qu'un seul nom de druide (ce qui est parfaitement impossible) antique, Diviciacos, ami des romains. Étant donné leur renommé divine, est ce que par hasard(où pas), ces autres 2500 noms divins n'appartiennent pas aussi aux druides qui ont cultivé tous ces arbres, toutes ces cultures différentes???


Grannos par exemple était il un druide avant de devenir un dieu???


Intéressant ! Mais poussons la réflexion plus encore : chaque divinité est elle une émanation, une des cornes de Kernunos et par là même, une des facettes de l'esprit du druide, de celles représentent l'esprit de Kernunos?


Regardez le diadème retrouvé à Vix, à mon avis il s'agissait de la tombe d'une déesse, où plus exactement d'une scientifique.

Idolâtrie.

Il n'a pas été retrouvé de véritables idôles d'origine gauloise, seulement des bas reliefs renvoyant à la philosophie imagée des druides.

En fait, le culte druidique adôre la lumière divine à travers le vivant, les idôles de pierre, de métal où de bois sont des objets morts, pas des êtres divins et nobles. C'est à cause de cette considération religieuse que les druides se sont fait des ennemis dans les autres cultures, notamment grec et romaine.


Si un jour vous désirez sculpter une idôle, faites en sorte que ce soit une abomination, au mieux quelque chose de simpliste, parce qu'en vérité ça en est une, la fascination de l'obscurantisme, le culte de la stupidité à travers l'idôlatrie d'une chose morte qui n'évolura jamais est une aberration.


Une statue doit être une oeuvre d'art, pas une divinité.


Je dit moi même assez souvent que les statues de Jupiter ont un caillou à la place du cerveau et que si je prie un jour devant une idôle de bois, ce sera pour diviniser le champignon bien vivant qui s'en nourrit.


"Adôrez la lumière de la vie, crachez sur l'obscurité de la mort, elle n'est rien",  telle a été la devise des druides. L'enveloppe vivante,  corporelle, peut mourir mais ce qu'elle contient est éternel.


Les preuves d'une haute spiritualité à cette époque sont encore présentes à travers les mégalhites.


Une seule statuaire qui représente la Tarasque tenant deux têtes correspond en vérité au fait que l'idolâtrie est une pure horreurs chez les tribus concernées.

Souvenez vous de Brennus qui se moqua éperdument des idôles romaines.

De plus, il faut accepter le fait que les seules idôles qui fûrent retrouvés ont été decapitées à l'époque gauloise. Il ne peut pas s'agir d'une coincidence, l'idôlatrie était interdite car c'était une pratique trop obscurantiste, trop dangereuse pour l'équilibrage d'une spiritualité partagée dans toutes les tribus.


Il y a un fait établit, durant la période où Stonehenge fût construit (il y a 4000 ans), c'est l'absence quasi complète d'objets cultuels, ceci dans toute l'europe, jusqu'en espagne du sud et la civilisation avançée de "El Argar". Les archéologues en ont été étonnés et pourtant, ce ne sont pas des idôles de pierre que revéraient nos ancêtres.


En fait, il n'est pas besoin de se nommer Platon pour s'apercevoir que les arts gaulois exprime l'abstraction. Usitée au plus haut point, nos ancêtre nous ont laissé des figures geométriques enchevétrées trés complexes qui exprime bien cela. La culture d'une pensée mimée dans toute sa complexité.


Toute représentation qui renvoi à un culte est en fait l'expression imagée de la philosophie de ces peuples. Il n'y a pas de véritables dieux, juste des idées artistiquement mis en valeurs. Les arbres-dieux eux-mêmes ne sont pas de véritables dieux, ce sont l'expression de puissances spirituelles nascondes mais existantes, clairement établies

 Philosophiquement.


Les druides étaient la culture première

 et les idôles la contre-culture qui arriva avec les idôles romaines mélées au dogme gallo-romain..


Je ne nie pas pourtant qu'il y a encore des choses que le monde ignore où ne peut et ne doit pas expliquer. Vous ne savez pas ce que sont ces forces noires, elles ne doivent pas être utilisées même si elles existent.

Les croyants ont encore de beaux jours devant eux, et même certainement...indéfiniment.


En ce qui nous concerne, il faut bien intégrer que le druidisme est une science avec un grand S. Une science des forces spirituelles.




(Une comparaison moindre serait celle qui faite avec le mentalisme, une capacité plus où moins expliquée clairement, troublante, mais qui a prouvé son existence. Et pourtant, pas le déisme n'y est pas nécessaire).