Vase avec spirale emblématique du druidisme et deux croix préchrétiennes, Europe -3000 à -5000 ans.
Vase avec spirale emblématique du druidisme et deux croix préchrétiennes, Europe -3000 à -5000 ans.

 

     

   C' est bien de la Gaule que surgit le mythe de Jésus christ (IESUS), à travers l ancien culte du dieu AESUS, divinité de la renaissance du sang et gardien de la vie spirituelle après la mort.


 Voici quelques arguments :




La galilée était une partie de la palestine, qui fût fondée par les Philistins.


Galilée signifiant "cercle" en rapport avec les cercles de pierres mégalithiques sans doute.


*


Dans le langage gaulois antique, ce nom "Esus" (Esox), le saumon, signifiait : "le don de la vie", l'entreprise de quelque chose.

Nb:esox, exsos veut dire en ancien britonique:"la hache".


C'est un culte qui prend sa source dans la disposition du zodiaque.

Le poisson est situé neuf mois avant le solstice d'hivers, une gestation qui aboutit au premier jour de remonté du soleil dans le cycle annuel, c'est donc le culte de la gestation (mortuaire?), puis renaissance-ressurection du soleil.



*


En gaulois "Iassu" désigne un cheminement, toujours dans le sens d'entreprise, le "iésus" chrétien désigne "la voie".

Le Ésus du pilier des nautes est un ébrancheur qui fait la lumière.


*


D'aprés certains chercheurs, le galiléen aurait appartenu a une tribu d'origine gauloise, c'est a dire que les gens qui disent depuis des années que le personnage de Jésus était un gaulois ont sans doute raison entre parenthèses. Une simple étude comparative de langue devrait pouvoir le prouver où l'infirmer.

 


*

le clergé, au IVe siècle, aurait décidé de fixer la date de naissance de Jésus au 25 décembre, en se greffant sur une fête païenne. 


*

 

Le poisson fût le signe de reconnaissance des premiers chrétiens, hors c'est aussi l'animal qui symbolise la renaissance dans les eaux du temps du dieu Saumon, Esus chez les gaulois (esos).


 *


La cérémonie du baptême qui est celle de la purification et de la rennaissance provient également du culte des eaux présent en Gaule.

 

 *


Dire que les premiers chrétiens se réfugièrent dans les catacombes de Rome , c'est déjà une bêtise, je n'ai jamais entendu dire que la souris se réfugie dans le ventre du chat.

 

*



Les chemins de Compostelle eux même ont remplaçé les anciens chemins de processions des rites antiques axés sur la guérison et la position des astres. Ça a été prouvé. La coquille st Jacques est sans nul doutes une réminiscence de la vieille croyance en les océans des cieux.



*



Le taureau gaulois, Donnotarvos est encore représenté dans et à l extérieur des églises chrétiennes, taureau qui symbolise la noblesse génétique des races, ceci depuis le début. Celui ci est à la fin des temps, le gardien de la vie après la mort, la renaissance grâce à la filiation par le sang,  pouvoir dont Esus est devenu le représentant après avoir coupé l arbre de la vie éternelle pour en faire sa maison. Il semble au passage que le personnage soit destructeur de l'ancienne religion.

L'éternité promise par le dieu chrétien est également un parallèle avec le culte gaulois des eaux éternelles du temps.


 *


Le dieu de la lumière créationniste et temporelle, Lug, fait également partie des croyances chrétiennes à travers Lucifer, l'ange de lumière qui engendra  : le temps sur terre. C'est le temps de la création d'un monde.


 *


Le Cantalon gaulois est un pilier au dessus duquel est placé une corbeille des fruits offerte aux étoiles, c'est un lieu de chants rituels. Les catholiques ont gardé le pilier mais y ont installé une croix par dessus. On les trouve encore souvent aux croisés des chemins, ils servaient encore au début du siècle dernier de lieu de culte où les chants se faisaient entendre.


Nous savons aujourd'hui  que la plupart des églises chrétiennes furent construites exactement sur des sites appartenant au culte druidique.

Le pilier des nautes fût retrouvé sous la nef de l'eglise "notre dame", les nautes étants des mariniers, Ésus, le dieu a la hache est donc un charpentier.

 

*


Mais une chose en particulier prouve la filiation druidique à chrétienne, ce sont les paroles rapportées du fils de dieu.

Exemple : "vous ne mourrez pas car vous vivrez éternellement en moi".

Esus est effectivement le dieu qui incarne le temps éternelle (kernunos) dans lequel la renaissance de la spiritualité permet l immortalité.

 

*


La position de Jésus Christ durant son sacrifice et sa couronne d épines ressemble par beaucoups d'aspects à l'arbre-dieu Kernunos. Dieu gaulois du temps. Mais la ressemblance la plus frappante est celle du sacrifice soi disant pratiqué lors des cérémonies dédiées au dieu Esus.


*


Sur le vase gaulois actuellement exposé au Danemark on peut voir une femme (mori, la mort, qui signifie aussi la mer où finissent et commencent toutes les eaux, c'est une des expressions du culte des eaux du temps, druidique) qui tient dans ses bras un homme mort.

Il y a exactement la même image, la même position de la femme chez les chrétiens qui l'appelle Marie, la mère.


*


L'interprétation correcte du livre des révélations finira de vous convaincre, la religion chrétienne est née il y a 2000 ans sur les cendres du culte gaulois, elle y a pris la majeure partie de son dogme. Un auteur antique décris assez bien le culte du dieu Esus, lors des cérémonies, un cadavre ensanglanté est exposé dans un arbre, exactement le même genre de pratiques que représente le Christ sur sa croix. Une naissance sacrée dans la mort d'un être humain.

 

D'ailleurs, ce soucis d'immortalité de l'humain appartient en plein aux peuples gaulois, pour ceux-ci, la mort de l'âme n'existe pas, c'est juste une autre voie parmis d'autres sur les chemins du temps, on ne meurt pas vraiment, on empreinte une route-histoire différente qui éloigne vers un autre ailleurs pour renaître dans la même spiritualité tribale, c'est tout.


*

Reprenant le fil de la légende grecque, Zeus est le fils de Chronos, donc parallelement, Esus serais le fils de Kernunos et Jésus celui du Dieu temporel décris dans le livre des révélations. La réflexion est très cartésienne, ces probabilitée très soutenables.


*

Sur cette monnaie gauloise antérieure au christianisme, une croix. Chaque extrémité désigne la naissance, la jeunesse, la vie d'homme, et la mort. L'une d'entre elles est planté dans les lieux de culte chrétiens.     
Sur cette monnaie gauloise antérieure au christianisme, une croix. Chaque extrémité désigne la naissance, la jeunesse, la vie d'homme, et la mort. L'une d'entre elles est planté dans les lieux de culte chrétiens.

    Il existe des dizaines de signes de la filiation des deux religions qui devinrent ennemies. Un de ces parallèles réside dans la denomination de "brebis" des ouailles chrétiens, il faut savoir que le bélier (mâle meneur du troupeau) fait partie des animaux sacrés gaulois, c'est même précisément lui qui prête ses cornes au serpent créationniste qui engendre l'histoire. Serpent appartenant également aux croyances chrétiennes...............

L'église romaine persécuta notamment les druides accusés abusivement de sacrifices, elle qui provoqua plusieurs millions de morts depuis ses débuts, le mensonge et la violence chrétienne contrastent avec son dogme mais a toujours existé.


*


De plus, je tiens à faire remarquer que dans un communiqué officiel, l'église catholique a entériné le fait que le futur messie serait nécessairement decédé avant d'être reconnu par l'eglise. (C'est tellement plus pratique et maniable quand ça bouge plus)


*


Le pilier des nautes représentant Aesus fût retrouvé sous la cathedrale notre dame.

C'est une oeuvre caractéristique de la façon de construire une spiritualité en 4 phases  chez les compagnons du devoir.


*

L'autre nom du Dieu chrétien est Jéhovah, qui signifie "le voyage de la vie", autrement dit le voyage temporel de la vie, Kernunos est aussi le dieu temporel du chemin serpentant de l'histoire vitale de chacun.


*

L'église chrétienne rythme les travaux et les autres occupations humaines depuis 2000 ans grâce à l'heure que fournissent les clochers. C'est aussi une des faces du culte de Kernunos-Chronos.


Kernunos est l'arbre-dieu du temps qui est représenté sous la forme d'un arbre spirituel, l'architecture des églises imitent les arches formées par l'entrelacement des troncs et des branches qui abritaient les cérémoniels gaulois. Les frises végétales qui ornent les entrées sont d'origine antique, voir les monnaies gauloises.


Les niches qui abritent des statuettes existaient dans les arbres druidiques, il s'agit d'art abstrait.


Malgré ce qu'il semble, ce site n'est pas anti-chrétiens, il prend  la défense du druidisme.


Le dieu kernunos est noble pour les gaulois. Il était appellé "dis pater", celui qui transmet son sang et son esprit. Son animal représentatif sur terre est le taureau dans un arbre pour ce qui est de la spiritualité. Mais on retrouve Kernunos sculpté dans les premières églises chrétiennes.

Sa présence divine dans le royaume du ciel se traduit par les constellations.

Il est indéniable que les philosophes gaulois sont à l'origine du culte chrétien. Pourquoi croire à une filiation juive qui ne possède en rien cette philosophie temporelle.

 Il parait probable que des prêtres celtes où maçonnique furent complices de cette orientation du culte de Aesus. D'ailleurs, seuls les druides celtes ne furent pas pourchassés par les romains, du moins ceux qui se firent des amis intéressés.

Une autre de ces orientations chrétiennes est présente par le fait que Kernunos fût remplacé comme dieu principal par Donn.

Donn dans le monde du dessus, Donnotarvos sur le monde du milieu, Aiduos dans le monde du dessous. Le nouveau Dis Pater qui incarne en fait la conservation de la mémoire du royaume divin.


*


D'ailleurs, en matière d'esprit particulier, une autre chose est à dénoté : l'esprit très pieu qui règne dans les églises chrétiennes offre un parallèle complet avec celui que dénotent les inscriptions votives laissées par les gaulois.


 *


 Les fêtes chrétiennes on lieu précisément aux mêmes dates des anciens cultes gaulois.

La censure forcenée pratiqué par les chrétiens pour tout ce qui concerne la culture gauloise est suffisamment belliqueuse pour ne pas y voir la crainte de voir resurgir la vérité des origines chrétiennes. Certain vont même jusqu'à nier l'existence de Vercingétorix........... c'est grave docteur!


*

Il existe un lien entre les douze apôtres et l'arc en ciel, c'est la rosace qui orne de nombreuses églises. Elle est une interprétation du cercle des quartes qui fut utilisé par les druides.

(voir le chapitre des druides pythagoriciens).


*


Moi ce qui m'a convaincu c'est cette phrase inscrite dans la pierre en gaulois il y a 2300 ans: " par Aesus, que je crache!".

Cracher et faire cracher était une méthode encore présente au moyen âge pour se débarrasser des ses humeurs, que l'on croyait responsable des maladies...

Aésus était donc un dieu guérisseur, un bucheron et donc un charpentier....ça vous rappelle quelqu'un?




Je ne recherche pas une quelconque reconnaissance de la part des chrétiens, les gens ne croient que ce qui les arrange et ceci depuis toujours.
Comment peut on croire que l'obscurantisme peut se mouvoir en la netteté, l'honnêteté, seule la mystique, peut-être lumineuse, elle seulement, je faits cette différence par expérience.
Comment peut on croire qu'en fermant les yeux on puisse voir plus loin?? Comment peut on croire qu'en une mort horrible et insoutenable, on puisse acquérir l'éternité de l'esprit, de l'âme et du corp, sinon qu'en refusant la vérité, si troublante soit elle.
Les chrétiens peuvent ils vaincrent leur dragon, leur diable, combattrent tous les maux de leur âme alors qu'ils se nourrissent du plus vil d'entre eux? 
Seul le druidisme peut faire cela.

Nb2: parmis tous les outils mythiques, il y a la hache du charpentier, du constructeur. Cette hache, vous la retrouverez en dépots dans certains lieux dédiés au culte gaulois. Vous la retrouverez également dans les mosaiques d'art abstrait, gauloises, superbes, dans les seuls mains d'Ésus aussi. Et vous la retrouverez également gravée en signe de dévotion sur un des piliers du cercle de pierre de stonehenge. C'est l'emblême des constructeurs.


Vous la retrouverez sur des blasons de l'époque médiévale, ainsi que sur des insignes et blasons de la république française au 21 èm siècle.


"Il n'y a qu'une seule réponse plausible qui puisse répondre a la question de la présence de cet insigne par delà les temps dans une région assez bien circonscrite, les compagnons du devoir où un organisme proche existaient déja il y a 4000 ans"


Nous savons que l'ébrancheur qui nettoie un tronc ne peut avoir que deux provenances professionnelles, celle des charpentiers qui préparent un tronc, où celle des tailleurs d'arbres fruitiers qui choisissent les bons rameaux et font tomber les excédents. Dans les deux cas il s'agit d'une préparation qui donne les fruits de l'avenir. Un simple bucheron antique coupe toujours le tronc à sa base et nettoie le tronc aprés.

Cette hache sur un bas relief divin est sacrée, et il n'y a que les charpentiers qui l'utilisent pour émonder les arbres, ils s'en servent pour que l'arbre pousse droit et forme la future poutre. Le tailleur agricole n'utilise que la vouge où la scie et les fagots sont préparés à la serpe.


Un charpentier donc.





Conclusion:


Il s'appelle Aésus, c'est un guérisseur, un charpentier, son effigie a été retrouvée dans la nef de la cathédrale notre dame, le sacrifice d'Aesus est décrit perché, attaché dans un arbre, ça fait beaucoup pour un hasart, d'autant qu'Aesus est connu en Gaule depuis des centaines d'années, que le nom "Iesus" n'apparait pas appartenir à aucune tribu juive, il y en eut d'autres sinon.

Pourquoi ce seul prénom connu appartenant a une seule personne là bas? Et pourquoi fût il courament utilisé dans les patronymes gaulois?


En fait, c'est a Paris que fût créée la chrétienté, Lutèce.


Il y a deux mille ans de cela les romains envahirent les Gaules, il apprirent à connaitre ce peuple qui n'avait aucunnement peur de la mort. Ceci gràce à Ésus, divinité des batisseurs qui pérénisaient l'esprit d'une nation à travers ses constructions les plus solides. C'était l'éternité de l'âme d'un peuple qu'il représentait dans ses batis, l'ébrancheur qui continu a faire la lumière d'une civilisation pluri-millénaire en préparant l'arbre qui donnera la future construction.


Les romains, voyant qu'ils n'arriveraient pas à bout du caractère gaulois crucifièrent Ésus, pour les imprégner de cette peur mortifère, avoir le dessus sur eux.

 Le temps passa, on oublia la vérité et aujourd'hui elle ressurgit.


On a excavé le pilier des nautes représentant Ésus l'ébrancheur qui prépare sa poutre, un maitre charpentier qui travaille dans la vérité et la justesse, l'ébrancheur fait la lumière.

Voila ce que je pense vraiment.


Mais pourquoi les dirigeants de nos pays nous auraient ils caché un tel secret?

Parce que le messianisme, c'est l'assurance de vous transformer en moutons et pour eux c'est plus pratique à gérer. Vous vous nourricez de la venue d'un sauveur hypothétique pendant que eux se nourricent de vos espérances à vous. Vous ètes plus faciles à tondre, l'obscurantiste est un prédateur. 


"La vérité à la face du monde"