C' est bien de la Gaule que surgit le mythe de Jésus christ (IESUS), à travers l ancien culte du dieu AESUS, divinité de la renaissance du sang et gardien de la vie après la mort.


 Voici quelques arguments :


Dans le langage gaulois antique, ce nom "Esus", le saumon, signifiait "le don de la vie". Le serviteur.

 

*

 

Le poisson fût le signe de reconnaissance des premiers chrétiens, hors c est aussi l'animal qui symbolise la renaissance dans les eaux du temps du dieu Saumon, Esus chez les gaulois. (esos).


 *


La cérémonie du baptême qui est celle de la purification et de la rennaissance provient également du culte des eaux présent en Gaule.

 

 *


Dire que les premiers chrétiens se réfugièrent dans les catacombes de Rome , c'est déjà une bêtise, je n'ai jamais entendu dire que la souris se réfugie dans le ventre du chat.

 

*


Le taureau gaulois, Donnotarvos est encore représenté dans et à l extérieur des églises chrétiennes, taureau qui symbolise la noblesse génétique des races, ceci depuis le début. Celui ci est à la fin des temps, le gardien de la vie après la mort, la renaissance grâce à la filiation par le sang,  pouvoir dont Esus est devenu le représentant après avoir coupé l arbre de la vie éternelle.

L'éternité promise par le dieu chrétien est également un parallèle avec le culte gaulois des eaux éternelles du temps.


 *


Le dieu de la lumière créationniste et temporelle, Lug, fait également partie des croyances chrétiennes à travers Lucifer, l'ange de lumière qui engendra  : le temps sur terre.


 *


Nous savons aujourd'hui  que la plupart des églises chrétiennes furent construites exactement sur des sites appartenant au culte druidique.

 

*


Mais une chose en particulier prouve la filiation druidique à chrétienne, ce sont les paroles rapportées du fils de dieu.

Exemple : "vous ne mourrez pas car vous vivrez éternellement en moi".

Esus est effectivement le dieu qui incarne le temps éternelle (kernunos) dans lequel la renaissance permet l immortalité.

 

*


La position de Jésus Christ durant son sacrifice et sa couronne d épines ressemble par beaucoups d'aspects à l'arbre-dieu Kernunos. Dieu gaulois du temps. Mais la ressemblance la plus frappante est celle du sacrifice pratiqué lors des cérémonies dédiées au dieu Esus.


*


Sur le vase gaulois actuellement exposé au Danemark on peut voir une femme (mori, la mort, qui signifie aussi la mer où finissent et commencent toutes les eaux, c'est une des expressions du culte des eaux du temps, druidique) qui tient dans ses bras un homme mort.

Il y a exactement la même image chez les chrétiens qui l'appelle Marie, la mère.


*


L'interprétation correcte du livre des révélations finira de vous convaincre, la religion chrétienne est née il y a 2000 ans sur les cendres du culte gaulois, elle y a pris la majeure partie de son dogme. Un auteur antique décris assez bien le culte du dieu Esus, lors des cérémonies, un cadavre ensanglanté est exposé dans un arbre, exactement le même genre de pratiques que représente le Christ sur sa croix. Une naissance sacrée dans la mort d'un être humain.

 

D'ailleurs, ce soucis d'immortalité de l'humain appartient en plein aux peuples gaulois, pour ceux-ci, la mort de l'âme n'existe pas, c'est juste une autre voie parmis d'autres sur les chemins du temps, on ne meurt pas vraiment, on empreinte une route-histoire différente qui éloigne vers un autre ailleurs, c'est tout.


*

Reprenant le fil de la légende grecque, Zeus est le fils de Chronos, donc parallelement, Esus serais le fils de Kernunos et Jésus celui du Dieu temporel décris dans le livre des révélations. La réflexion est très cartésienne, ces probabilitée très soutenables.


*

Sur cette monnaie gauloise antérieure au christianisme, une croix. Chaque extrémité désigne la naissance, la jeunesse, la vie d'homme, et la mort. L'une d'entre elles est planté dans les lieux de culte chrétiens.     
Sur cette monnaie gauloise antérieure au christianisme, une croix. Chaque extrémité désigne la naissance, la jeunesse, la vie d'homme, et la mort. L'une d'entre elles est planté dans les lieux de culte chrétiens.

    Il existe des dizaines de signes de la filiation des deux religions qui devinrent ennemies. Un de ces parallèles réside dans la denomination de "brebis" des ouailles chrétiens, il faut savoir que le bélier (mâle meneur du troupeau) fait partie des animaux sacrés gaulois, c'est même précisément lui qui prête ses cornes au serpent créationniste qui engendre l'histoire. Serpent appartenant également aux croyances chrétiennes...............

L'église romaine persécuta notamment les druides accusés de sacrifices, elle qui provoqua plusieurs millions de morts depuis le début, la violence chrétienne contraste avec son dogme mais a toujours existé.


*

L'autre nom du Dieu chrétien est Jéhovah, qui signifie "le voyage de la vie", autrement dit le voyage temporel de la vie, Kernunos est aussi le dieu temporel du chemin serpentant de l'histoire vitale de chacun.


*

L'église chrétienne rythme les travaux et les autres occupations humaines depuis 2000 ans grâce à l'heure que fournissent les clochers. C'est aussi une des faces du culte de Kernunos-Chronos.


Kernunos est l'arbre-dieu du temps qui est représenté sous la forme d'un arbre spirituel, l'architecture des églises imitent les arches formées par l'entrelacement des troncs et des branches qui abritaient les cérémoniels gaulois. Les frises végétales qui ornent les entrées sont d'origine antique, voir les monnaies gauloises.


Les niches qui abritent des statuettes existent dans les arbres druidiques, il s'agit d'art abstrait.


Malgré ce qu'il semble, ce site n'est pas anti-chrétiens, il prend  la défense du druidisme.


Le dieu kernunos est noble pour les gaulois. Il était appellé "dis pater", celui qui transmet son sang. Son animal représentatif sur terre est le taureau dans un arbre. Mais on retrouve Kernunos sculpté dans les premières églises chrétiennes.

Sa présence divine dans le royaume du ciel se traduit par les constellations.

Il est indéniable que les philosophes gaulois sont à l'origine du culte chrétien. Pourquoi croire à une filiation juive qui ne possède en rien cette philosophie temporelle.

 Il parait probable que des prêtres celtes où maçonnique furent complices de cette orientation du culte de Aesus. D'ailleurs, seuls les druides celtes ne furent pas pourchassés par les romains, du moins ceux qui se firent des amis intéressés.

Une autre de ces orientations chrétiennes est présente par le fait que Kernunos fût remplacé comme dieu principal par Donn.

Donn dans le monde du dessus, Donnotarvos sur le monde du milieu, Aiduos dans le monde du dessous. Le Dis Pater.


*


D'ailleurs, en matière d'esprit particulier, une autre chose est à dénoté : l'esprit très pieu qui règne dans les églises chrétiennes offre un parallèle complet avec celui que dénotent les inscriptions votives laissées par les gaulois.


 *


 Les fêtes chrétiennes on lieu précisément aux mêmes dates des anciens cultes gaulois.

La censure forcenée pratiqué par les chrétiens pour tout ce qui concerne la culture gauloise est suffisamment belliqueuse pour ne pas y voir la crainte de voir resurgir la vérité des origines chrétiennes. Certain vont même jusqu'à nier l'existence de Vercingétorix........... c'est grave docteur!


*

Il existe un lien entre les douze apôtres et l'arc en ciel, c'est la rosace qui orne de nombreuses églises. Elle est une interprétation du cercle des quartes qui fut utilisé par les druides.

(voir le chapitre des druides pythagoriciens).


*


Moi ce qui m'a convaincu c'est cette phrase inscrite dans la pierre en gaulois il y a 2300 ans: "Aesus, que je crache!".

Cracher et faire cracher est une méthode encore présente au moyen âge pour se débarrasser des ses humeurs, que l'on croyait responsable des maladies...

Aésus était donc un dieu guérisseur et un bucheron et donc un charpentier....ça vous rappelle quelqu'un?


Ce qui est dit est dit. Et je vais encore écrire quelque lignes à l'attention des chrétiens : Que vous le vouliez où pas, je vais mettre la plus grande puissance qui soit au service de l'écologie.     
Ce qui est dit est dit.
Si je ne réussi pas, moi où un autre druide, cette planète sera ravagée par l'inconséquence humaine.


Je ne recherche pas une quelconque reconnaissance de la part des chrétiens, les gens ne croient que ce qui les arrange et ceci depuis toujours.
Comment peut on croire que l'obscurantisme peut se mouvoir en la netteté, l'honnêteté, seule la mystique, peut-être lumineuse, elle seulement, je faits cette différence par expérience.
Comment peut on croire qu'en fermant les yeux on puisse voir plus loin?? Comment peut on croire qu'en une mort horrible et insoutenable, on puisse acquérir l'éternité de l'esprit, de l'âme et du corp, sinon qu'en refusant la vérité, si troublante soit elle.
Les chrétiens peuvent ils vaincrent leur dragon, leur diable, combattrent tous les maux de leur âme? 
Seul le druidisme peut faire cela.