Satire druidique.

Je commence la une feuille un peu compliquée qui vas mettre un certain temps à se développer.


La satire druidique est une branche de l'art de penser, plus que ça même car c'est l'instrument principal des prières et textes lumineux qui forgent le culte gaulois.

Selon les historiens antiques, les satire druidiques étaient magnifiques.

Les druides n'ont pas le droit de révéler les secrets du monde et ont utilisé la satire pour communiquer de façon détournée.


Le calendrier philosophique dont je décrit le fonctionnement sur une autre page permet d'écrire un texte équilibré, quasiment pour certains et complètement pour d'autre, un texte de prière.


La poésie qui en ressort, car la satire druidique est un poème chanté, se matîne de nombre de métaphores.

Par exemple, l'"oeuf de serpent"  est synonyme de visage, de commencement de la vie et du conte.


Si vous utilisez le calendrier philosophique (je vous le conseille), il vous faudra de manière impérative vous forger un lexique de renvoi métaphorique, chaque mot correspondant à un autre archétype.

La reconnaissance d'une satire druidique est conditionnée par le type et le nombre de métaphores employées.

La reconnaissance d'une culture en particulier est un geste spirituellement identitaire. C'est trés important pour le spectateur.

La satire gauloise est un texte prophétique.


Les triades existantes en Angleterre ne porte pas le sceau de la prophétie, cependant, la satire des druides gaulois se génère avec le calendrier, et donc assujetti le temps.

Les métamorphoses de l'esprit nouveau ont une activité sur les consciences.