Polythéisme et monothéisme.

Le monothéisme se distingue comme un culte de la pensée figée, il est incapable d'évoluer seul. La vérité c'est que s'il existe plusieurs grands courant monothéistes, c'est parce qu'ils se complètent et permettent un débat évolutif inter-religieux.

Si un jour une seule de ces religions parvenait à installer son hégémonie....elle disparaitrait peu de temps aprés.

Donc si ce monotheisme n'était pas pluriel, il disparaîtrait dans le puit oublieux qu'il s'est construit lui même. C'est ce qui s'appelle "se refermer sur soi-même".

Le vrai monothéisme, qui indique une seule divinité comme maitresse de tous ses préceptes n'existe pas, ne pourra jamais exister dans le temps évolutif. Le monotheisme doit débattre pour exister, il se doit d'être pluriel, exister en plusieurs courants religieux.

C'est ce qui fait que nous subissons en Europe une invasion des religions extérieures et que l'église chrétienne s'est scindée en plusieur identités de culte.

He oui, si dieu avec un grand "dit" en anglais, si dieu n'était pas pluriel, il n'existerait pas du tout. 


Le polythéisme offre un débat complet où du moins essaie de l'offrir (et il reussit la plupart du temps) afin de conserver une culture propre à chaque territoire.

Car le vrai visage d'une culture pousse sur un territoire précisé par son climat et sa géographie. Toute les cultures sont respectables à ce titre. Elles s'adaptent selon le territoire, le climat et la langue qui définit sa pensée. Le polythéisme est bien plus honnête en ce sens qu'il permet la différence et le débat.

À chaque paysage ses dieux, à chaque pays ses paysages, à chaque tribu son pays et sa pensée.


Les extrémistes ne s'identifient jamais au pluriel culturel, ceux ci ne désirent rien partager avec leur vis à vis.

Hors, l'arbre est équilibre, ces vis à vis existeront toujours.

La seule pensée unique viable est donc celle de l'échange et du débat évolutif.