Nation Gauloise.

Que tous les déçus de la nation française se rassurent, une autre nation est possible.

 

il s'agit encore d'un essais.

 

Voyons voyons, pour créer un état (ou plutôt le reconstruire dans notre cas), il faut trois éléments principaux:

 

-Un peuple, autochtone puisque gaulois.

-un territoire (On va demander la restitution de toutes nos terres, soit la moitié de l’Europe au moins puisque nous avons des amis partout).

-Une autorité, soit des gens désirant se dévouer à la gestion et au bien de ses administrés et de notre territoire;

 

Une quatrième condition et non des moindres, c'est l'existence d'une culture qui rapproche les gens.

Dans l'absolu, une nation n'existe que grâce à la reconnaissance d'un individu, d'une identité.

Un état se compose efficacement d'un pouvoir de décision, d'une armée et d'une spiritualité (pas forcément religieuse). Ce sont les trois pouvoirs, le socle solide sur lequel repose tout le reste.

 

Vient ensuite l'établissement de règles communes, de principes directeurs.

 

Il existe une convention de reconnaissance pour le droit des peuples autochtones, une autre pour les droits de l'homme et de la femme,

mais la condition principale à la création nationale c'est la reconnaissance de l'existence d'un pays par ses pairs, par les autres pays, surtout les voisins.

Puis il y a secondairement les conventions internationales sur les échanges divers entre territoires.

 

 

comme nous sommes des gens polies la plupart du temps, je commencerai à réclamer mes territoires par lettre recommandée avec AR à l'état français, au conseil de l'europe, à l'O.N.U..etc.

Petit problème, s'appeler jean-michel ou balthazar et réclamer des terres au nom de mon peuple et de ma culture, ça ne fait pas sérieux.

Donc je commencerai peut être par créer une association druidique gauloise chargée des baptêmes et du registre de l'état civil, bien gaulois celui là.

C'est à partir de là que l'identité se fait, et il devient alors possible d'évoluer et d'échanger avec les autres avec personnalité.

 

Soit, l'état civil demandant les dates de naissances, je remettrais le calendrier à jour par la même occasion. Soit environ 6000 ans si j'en juge par la position des trois étoiles de départ.

 

Et donc, muni d'une identité gauloise, j'enverrais des lettres pour la reconnaissance de mon peuple, de moi même, de nos territoire un peu partout.

C'est juste pour commencer.

 

Alors comme j'ais toujours été quelqu'un de discret mais qu'en moyenne cela se passait dans une autre vie, je ferais en sorte que toute cette affaire se sache, jusqu’au Québec gaulois si c'était possible, les plaines asiatiques, la Galatie... pour inspirer des choses aux gens, c'est beau l'inspiration. Surtout quand ça fait le tour du monde.

 

Vis à vis des gouvernants, cela aurait valeur d'avertissement, les zones de droit existantes en France et ailleurs deviennent alors, seront reconnues comme des menaces réelles.

Cela pourrait donner de mauvaises idées aux autres...

 

Passons.

 

Dès lors, je demanderais que se tiennent des réunions bien gauloises un peu partout, pour discuter de la culture gauloise, de la reconnaissance de sa population, de son esprit, de ses arts, de ses prérogatives, de ses druides.

 

La dynamique française n'existant plus, la dynamique gauloise reprendra le dessus.

 

On pourra alors commencer à parler de justice sociale, de création d'ambassades locales, de l'intervention des druides sur les sujets de société généraux.

On nommera des représentants locaux en précisant que nous ne faisons pas de politique, jeu de dupe ou personne ne gagne jamais sauf ceux qui tirent les ficelles.

Les propositions dans la gestion des collectivités se préciserait sur l'étude des besoins naturels, pas des hypothèses saugrenues, pas de blabla.

 

la vérité prendrait le pas sur le mensonge et ses réseaux, une vraie force publique s'imposerait doucement avec le temps, une vrai force d'état.

 

Tout cela est un scénario, et il y a encore beaucoup de choses à prévoir, à cerner.

Le gros problème se posant dans toutes les grandes maisons, ce sont les rats, ils  prolifèrent en dévorant les ressources, détruisent les murs en y creusant leurs galeries et réseaux, découragent toute entreprise saine, Et pour finir toujours déclenchent la haine et la colère, la religion du rat est religion de souffrance morale. Et il existe un seul moyen pour empêcher les tentatives de sapes, boucher les galeries, les affamer, colmater les dégâts, les faire venir en pleine lumière: enfermer les rats avec les rats.

On peut en franque créer une association déclarée ou pas en préfecture, ce n'est pas interdit. Le sécessionnisme s'il était présent dans un sentiment extrémiste, desservirait tous les groupes distincts, c'est pour cela que d'aider de petits groupements dans leur ambition unilatérale ne servira à rien. c'est une association générale de principe avec une obligation d'adhésion à des valeurs propres et saines, les compromissions comme celles existantes au sein de l'état français ou des médias cracheurs de feu sont éradiquées à la base. Je ris d'ailleurs beaucoup en pensant à tous les articles dégueulasses qui verront le jour en traitant les druides de fous furieux mangeant du gui et des escargots crus, amateurs de sacrifices sanglants et de bons vins! Les rats savent écrirent sans penser, dites vous le avant de les juger.

"le rat est mort, vive le rat!",

laissons les donc à leur religion de douleur.

 

Parlons plutôt de notre cerf blanc, Ilhumno Gala de la lumière de l'esprit gaulois,

appelons encore "tête rouge", notre coq préféré,

réveillons la tribu des ours à la force incomparable,

envoyons les loups et les centaures garder les frontières de nos imaginations.

Que la fleur rouge du matin remonte vers les cieux, rendons à Lugus son char lumineux.

A la reine lune les vrais pouvoirs de la vie, de ses jardins merveilleux, le sang de sa fierté gauloise.

 

 

à développer.