Les Résurrections.

La résurrection


Donc depuis des temps immémoriaux les tribus préhistoriques d'Europe de l'ouest ont cru à la résurrection.

Résurrection du soleil dans le cercle de Stonehenge, soins apportés aux défunts pour qu'ils aient quelques objets usuels et habituels, corps tournés vers le soleil levant comme pour une nouvelle aube, cavalier enterrés avec leur cheval pour traversé les champs mortuaires...etc. Cette croyance étant une habitude chez tous les peuples d'Europe on en retrouve des traces. 


Je vais moi m'intéresser à la résurrection en tant que...phénomène avéré. On va creuser le sujet et vous en sortirez ce que vous voudrez.

 Je vais traiter ça de manière décomplexée.


D'abord l'idée qu'un défunt revienne parmis les vivants avec son corp d'avant, celui avec lequel il est né et il est mort, est une invention stupide, obscurantiste, inventée par des églises dans un seul but: s'assurer que personne ne vienne leur réclamer les pouvoirs acquis au nom d'un dieu où d'un autre.

 Pas de revenants en chair et en os, donc pas de candidats résurrectionnistes qui vont venir demander des comptes ! Pour les autres, réincarnation dans un corp nouveau, ils ne veulent pas en entendre parler. Avec des opinions aussi tranchées ils sont peinards et garde le pouvoir de dieu pour eux même. Le petit peuple?.....doit être tenu dans l'ignorance, c'est comme ça que ça paye le mieux et en plus ça dure longtemps ! Il ne fallait pas rêver, les religieux hyper-riches ne laisseront jamais personne leur piquer leur pouvoir temporel. Donc la résurrection : macache-woilou! Vous pouvez y croire mais les ecclésiastiques se la réserve.

Pour vous: que dalle! Non mais hoo, et alors, leur blé, ils veulent le garder, les pierres précieuses, le pétrole... Etc...pas de dieu où d'élus morts-vivants possibles donc ils gardent leur pognon. Quand à de soi-disant témoins d'y a longtemps, dans un fort fort lointain qui ont vu un fantôme....il y en a plein en Angleterre, c'est vulgarisé. Rien de sérieux. Bon, donc les zombies, les fantômes de trois jours, les vrais morts qui marchent serrant la main de tout le monde dans la rue....c'est pas facile à croire. Et depuis le temps qu'on en parle il y en a bien un où deux qui se serait fait remarquer en se promenant sur les champ élysées hein....


Seulement voilà, de notre côté la soupe est différente, nous croyons dans le retour des âmes et des esprits. Dans les formes fugaces de l'apparition symbolique où dans des corps biens réels.

Selon l'enseignement ancien il existe un monde parallèle au notre et dans cet endroit se trouvent les immortels. 

On dit que certaines personnes ayant vécu il y a longtemps se trouvent encore dans cet autre royaume et que de temps en temps ils où elles reviennent habiter un corp par chez nous, volontairement, dans un but précis. 

On dit aussi que ces revenus peuvent s'incarner entièrement s'ils laissent l'autre monde, mais qu'ils peuvent s'incarner épisodiquement, où pas totalement. Les deux dimensions étant jumelées en quelques sortes.


 Ils font un peu ce qu'ils veulent de l'autre côté quoi, pas stressés par les obligations....


Ensuite, étant donné la distance et la grande disproportion entre les mondes, les différences de compréhension en ce qui concerne la matière elle même, ce que nous disons est simple: un dieu n'est pas un humain, une âme antique qui revient ne s'adapte pas à un monde nouveau en "claquant des doigts". Les langues sont différentes, les caractères ont changé, les aliments n'ont plus le même goût. En autres cultures, autres maux terrestres. Quelqu'un qui revient a besoin de temps pour s'adapter, pour "atterir". 

Il n'est d'abord pas lui même et la plupart du temps il s'ignore.



Et nous on sait comment les reconnaître.

Il Faut Dédramatiser.


Une autre école pense que ces réincarnations se font par cycles complémentaires jusqu'à l'aboutissement d'une perfection morale. Je rappelle juste que ces considérations proviennent du rapprochement brahmanique fait par des auteurs grecs qui nous ont tout pourri, sauf Pline l'ancien peut être. Considérant cela, je ne garde pas cette vision venant précisément de nos ennemies d'alors. (On leur a péter leur plus beau temple aussi, faut comprendre).


Restant sur ma première interjection je précise :


Les gens qui reviennent ne reconnaissent rien dans ce monde moderne, leur "moi" profond reste en létargie.


Jusqu'à ce qu'un élément les reveille.


Ces croyances sont anciennes, empreintes du chamanisme des premiers uates, vieux comme les mégalithes et les premières tombes agençées.


Je dirais aussi qu'il faut bien mettre de côté les velléités messianistes uniques, orientés politiquement dans un but de conquête.


Les résurrections en matière druidique se traitent comme un phénomène normal, pas unique du tout, presque habituel. Et plus que vous ne pouvez le déceler vous même sans acquérir certaines connaissances. La plupart de ces réincarnation concernent les gens qui ont été enterrés dans les tumulus et cercles temporels. Mais pas seulement.


La fête bien connue de Halloween, folklorique, amusante, reviens en définitive à pratiquer une part de l'ancien culte: celle ou on réveille les morts en leur redonnant des bases et des signes d'appartenance à leur ancienne époque,pour provoquer un souvenir réminiscent en quelque sorte. Aujourd'hui c'est un jeu d'enfant qui cherchent des bonbons et des histoires à raconter mais il y'a longtemps ce n'était pas vraiment un jeu, cela était une véritable part de la croyance druidique. 


Alors nous avons appris à reconnaître certains signes, à provoquer une amorce de souvenir. Puis nous avons compris comment ramener un esprit ancien parmis nous........hooouuuuuuuuu.


On croit pas aux fantômes non plus, aux esprits traversant oui. 




Afin de "réveiller" quelqu'un, il faut déjà identifier ses prédispositions et cela doit rester un secret, c'est une science que le druidisme, si nous donnions tous ces secrets il faudrait faire face à des gens qui essaieraient malignement de se faire reconnaître comme supérieurs car revenus d'entre les morts. Donc nous ne devons pas dire au grand public comment nous les reconnaissons. Au revoir les petits malins malhonnêtes.


Ensuite où avant il faut "rallumer l'étincelle", et à cela il y a des moyens comme faire raisonner la langue ancienne aux oreilles des gens, certains la trouveront bizarrement familière..je n'en dis pas plus (vous comprenez pourquoi cette langue très ancienne fût interdite par les matins? Elle est très particulière). Il y avait également des éléments de recettes anciennes, le rhizome de fougère par exemple, ce sont des goûts particulièrement inimitables et biens connus de nos ancêtres. Il y a aussi l'histoire des odeurs que seuls certaines contrées connaissent et donc les gens ayant vécu là. Il faut les ramener là où ils ont vécu.


Les dates de naissances, les calculs zodiacaux, tout cela rendre en ligne de compte pour la reconnaissance digne et fidèle d'une véritable résurrection. C'était presque une spécialisation chez les druides Parisii entre autres. Les figures sur monnaies sont parlantes.



Nb: à retenir que les revenants avec des corps antiques cela n'existera jamais, "pas de bras, pas de chocolat".


Nb2: si j'essaie de rendre ce fait acquis de la résurrection de l'esprit plus sympathique et amusant, c'est parce que certaines personnes ont vraiment besoin de la foi, mais il ne faut pas sombrer dans l'obscurantisme et la folie provoquée par une incompréhension. Chez nous cela doit rester quelque chose de prévu, acceptable.


Que personne ne s'inquiète, normalement vous ne devriez pas voir revenir votre belle-mère avantplusieurs siècles.

Nb3: le "christ gaulois" cela n'existe pas. Les croix retrouvées sur les monnaies ont une relation serrée avec des cercles de pierres orientés aux 4 directions où qui sont dotés de quatres mégalithes de marquage. Il ne faut pas tout confondre.

Le croisement dans le culte druidique ancien revient avec celui des deux branches principales de l'arbre, les deux solstices et les deux équinoxes croisées dans le ciel. 99%.