Les graines de l'Acculturation.

La vérité c'est que l'on ne devrait jamais en parler chez nous. Le druidisme est la voie d'un apprentissage constant.

Cependant, notre culture européenne a été victime de la bétise venue d'ailleurs, et notamment d'un obscurantisme ravageur de consciences propres. Aujourd'hui encore, les autorités de nos pays modernes enterrent sans coup férir la moindre parcelle de vérité en rapport avec notre héritage antique.


Pourquoi ça?

 Et pourquoi cela se passe t'il ainsi depuis 2000 ans?


Réponse: parce que l'homme politique moyen ne prend jamais le risque de soutenir le plus petit nombre où le groupe le moins riche et que l'obscurantisme religieux a l'habitude d'abuser encore et encore du mensonge, des armes où de l'oubli si cela arrange ses songes les plus inconcevables!


Jusqu'a ce que...quelqu'un où quelque chose fasse la lumière de manière certaine. 

Là encore, dans tous les cas, les obscurantistes et les rois improbables  s'enfuits dans des grottes oubliées pour protéger leur folie.


Donc, il y a 2000 ans, la culture gauloise multi-millénaire fût laminée par ses ennemis, et les autorités nous ont raconté depuis des fables pour enterrer le poisson.

 C'etait bien trop vite oublié que les esprits gaulois ont une prodigieuse tendance à la ressurection!

C'est culturel.

Et ce sera toujours ainsi. 


L'égoisme, l'égotisme même, ont toujours provoqué l'acculturation car ceux qui s'en parent ouvertement n'ont jamais appris la générosité de l'âme. Même si certains sont éduqués, ils se sont comportés comme des robots, mécaniques mûes par la peur où l'incapacité de se débrouiller par soi-même....

Ceux qui écrasent la mane de l'esprit le font pour se remplir l'estomac, tels des demis-êtres.

Cette culture de l'abus, de l'extrémisme, prouve à chaque pas qu'elle émane de l'empreinte d'un dragon funeste dont le but central n'est que celui-ci : "manger pour manger", pas pour dévelloper quoi que ce soit.

Détruire tout ce qui est trop brillant, encenser le noir chaos....


Et pourtant, les pires incendies font la place belle à de futures repousses, plus abouties, plus résistantes.


Et oui, ça a toujours été ainsi.