La saie du druide.

Il y a longtemps de cela, il m'est arrivé une aventure hors du commun.

Je me promenais en les alentours du hautié de Viviane avec un ami quand repus du petit barbecue que nous avions fait à la hauteur de la source, nous quittions les lieux.

Un claquement sec fit entendre dans l'air, et lorsque nous arrivions au niveau du hautié, je remarquais un druide assit tout contre celui-ci.

La saie du druide.
La saie du druide.

Le vêtement qu'il portait était d'un mauve champignon, la capuche était suffisamment profonde pour que je ne puisse voir son visage et le tissu était épais, épais mais avec l'aspect soyeux, presque brillant.

Ses gants et ses chaussures avait la couleur et la légèreté du daim clair, les semelles étaient aussi constituées de cuir, plus épais manifestement.  Le laçage n'était pas croisé.

Une sorte de ceinture en cuir dessinée de croisement droits tout juste plus sombre maintenait la saie a la taille.

3 où 4 mètres plus loin, un homme de taille moyenne et au regard clair regardait le druide avec un air ébahis.

Je ne remarqua pas tout de suite le fait qu'aucune hombre n'entourait le personnage, ce fût plus tard que j'y repensais.

Je passais mon chemin quand mon ami me demanda ce que regardait cet homme, "le druide" répondis je.


"Quel druide?, je ne l'ai pas vu." Demanda t'il.


Je ne relevais pas et commençais a descendre vers le village par le val dans retour. C'était il y a 14 ans, heureusement j'ai une mémoire photographique, le dessin exposé ci-dessus est relativement proche de ce j'ai vu ce jour là. Ce que je peux vous dire, c'est que lorsque je me retournais dans la pente....le druide avait disparu.


Ce claquement sec, je me rappela l'avoir déjà entendu à une autre occasion, de celles que l'on oublie jamais. Et je devais l'entendre bien des fois par la suite....





Ceci est une histoire vrai.




Nb: n'utilisez jamais la couleur mauve pour votre saie, celle-ci appartient à quelqu'un.

L'animal du druide.

Je me promenais un matin losque je vîs Brennos, un jeune corbeau manifestement apprivoisé qui etait perché dans une jardinière en hauteur.

Intrigué, je m'arrêtais et commença a discuter avec lui. 30 seconde plus tard, il s'etait perché sur ma tête, puis sur mon épaule en me becquotant les poils des oreilles.

Message bien compris, je l'emmenais dans un endroit tranquille et lui donna un peu de pâté et de fruit.

Brennus le gaulois.
Brennus le gaulois.

Les corbeaux sont des oiseaux d'une extrème inteligence, il a bien senti qu'il pouvait me faire confiance, celui ci est en liberté totale bien sur, il aime bien qu'on prenne soins de lui et reste sur place pour l'instant.

Lorsqu'il sera bien sevré il s'envolera tout seul vers sa vie de corbeau.


Cette histoire est une histoire vraie, un peu de magie. Je vous raconterai un jour ce qui m'est arrivé avec un loup sauvage...qui se conduit comme un chien, un sanglier qui m'a empêché de dormir toute une nuit par jeu, détruisant presque ma tente de camping en tournant autour, et une petite chouette hulotte transie de froid qu'il a fallu choyée comme une reine tellement elle était capricieuse. Sans compter les nombreuses mouettes empoisonnées qui vinrent à moi dans leurs derniers instants.....et qui repartirent trois semaines plus tard avec l'estomac plein. Le goéland qui pavanait comme un coq devant nous.....fièr à bras!

Je prefère ne même pas parler de cette grande couleuvre qui tient à tout prix à venir habiter chez moi et d'un hérisson malade qui lors d'un épisode digne de la tragédie de Hamlet, est venu s'effondrer à mes pieds et mourir dans l'instant. Je l'ai enterré dignement, supposant que c'est ce qu'il voulait. Les deux magnifiques scorpions qui auraient pu me piquer pendant des heures (je ne savais pas qu'ils étaient là) et qui ne l'ont pas fait. Aucun animal n'attaque par pure méchanceté, il n'y a que l'homme qui fait ça, l'homme et le rat (moins souvent chez le rat).

Je tiens à dire que tout ce que je vous raconte là est exact et qu'il n'y a aucun miracle, le loup venait jauger le nouvel arrivant sur sa terre, le sanglier n'est qu'un gros gourmand, les scorpions recherchaient la chaleur parce qu'ils ne supportent pas le froid, tout ce qui s'est passé est normal.


Être druide c'est aussi et surtout un comportement.


D'ailleur, excusez moi je dois y aller, hiers c'était l'ouverture de la chasse et mon premier patient de la saison vient d'arriver.

Une jeune palombe trés fatiguée qui a attendu une bonne partie de la nuit devant ma porte.


Le baton du druide.

Celui-ci est un baton de magicien, il doit être pris à la base d'un arbre, une branche, un rejet où une pousse morte. Le bois doit en être lourd.

Ce n'est pas un baton d'apparat et il doit rester avec son aspect naturel initial, écorçé où pas. Le bas du bout de bois en devient la tête, il fait environ un mêtre avec des formes arrondies. La encore il s'agit d'une magie de protection.

Le baton du druide.
Le baton du druide.

La coupe que vous voyez sert à préparer les potions qui maçèrent dedans, ici un baume contre l'exzéma, trés efficace.

J'ai toujours été étonné de l'efficacité des plantes qui dépassent souvent de loin les médicament chimiques.

La serpe du druide.

Sur l'une des monnaies étudiées, le visage est redessiné selon des motifs astronomiques, les sourcils sont des étoiles filantes, les dents deviennent des pierres alignées et la bouche est transcrite en faucille, une vouge plus precisément.

Cette vouge lunaire représente la parole du druide, qui tranche les sujets et taille l'arbre de sa spiritualité.

Le druide parle en triade, formule de trois phrases complémentaires.


Le gui sacré.

Ce gui, nos traditions ne l'on jamais perdu, le gui s'offre pour porter bonheur et suspendu au dessus d'une porte il attire la bienveillance des dieux.

On retrouve des branches de cette plante, tiges et boules sur des monnaies gauloises, chaque tribu possédait une forme de branche différente et toutes les tribus du gui formaient leur alliance un peu comme la boule de gui.

C'est donc le grand druide qui ceuille la boule une fois par an et en distribu les branches aux autres druides.

Il s'offrait en cadeau de paix lors d'une visite d'un chef à un autre. C'est un symbole de paix, purement. 


Nb: le rameau de gui offert doit comporter deux boules, une de chaque côté.

Sur la feuille "cosmologie" vous trouverez d'autres usages du gui.