La Physiologie Druidique.

L'énergie vivante.
L'énergie vivante.


La physiologie est l'étude du mécanisme des êtres vivants.

On connaît très bien les aptitudes des druides en la matière grâce aux instruments chirurgicaux retrouvés lors des fouilles archéologiques. Ils en étaient arrivé à pouvoir pratiquer des interventions sur le cerveau, certainement pour vider des hématomes. Les malades ont survécus puisque certains ossements font apparaître des réductions complètes. Je puis vous dire que ce n'est pas une mince affaire que d'opérer la tête. Il y avait également l'étude des plantes, du fonctionnement du vivant en général. Je ne prêtant pas être plus fort qu'un médecin en chirurgie moderne et vais donc leur laisser leur rôle entier. 

Nous allons plutôt nous intéresser à l'étude du vivant et de ses équilibres en général.


La première question à se poser va de sens avec tout cela: mais d'où vient la vie? Comment est elle apparue?


Selon l'étude de nos mythologie, elle est bien sur en relation avec les astres et leurs rythmes. La lune notamment semble jouer un grand rôle dans l'apparition du miracle vivant. Ses rythmes, les femmes les connaissent bien puisque les leurs sont calqués dessus. La lune a toujours était définie comme de sexe féminin, sa forme aussi, ses douceurs lumineuses. Ses attentions et ses marées, son caractère et ses tempêtes quelquefois. Les eaux lui sont dédiées et clairement, physiquement, c'est sans doute l'élément terrestre qui réagit le mieux à ses attractions.

Comme les hommes réagissent si bien aux attractions de la femme.

Les mâles sont eux apparier au soleil, pour une question de vigueur, dans leurs passions chaleureuses et brûlantes. Il sont plus lourds, plus pesants plus actifs comme l'est l'action solaire. Ils ont tendances à prendre les choses en main pendant les jours laborieux de créativité extérieure, la lune et la réflexion profonde restant à la nuit. On dit souvent que les lunaisons sont plus retenues et réfléchies que les soleils actifs.

Ils sont plus égotiques aussi, on peut le remarquer sans aller jusqu'aux abus caricaturistes de la personnalité, plus superficiels dans leurs éclairages, ce sont eux qui prennent les décisions plus rapidement. La femme n'est pas forcément moins forte, elle est différente et complémentaire à l'homme.


Ainsi est née le premier vivant, sous l'action combinée de ces deux astres, c'est pour cela que nous n'avons pas un seul dieu central et diffus comme les monothéistes mais deux grandes figures bien déterminées, puis divers dieux incarnant leurs prolixes combinaisons.


Votre bat un rythme bien appris depuis des milliards d'années, ce qui fait notre différence c'est notre capacité motrice. Les premières plantes, les premiers arbres ont pris leurs rythmes sur ceux de l'année qui s'écoule, comme si chaque année se comparait avec un seul battement de nos coeur de chair. Un seul mouvement de cet organe a pris son rythme il y a bien longtemps sur les deux grandes saisons de l'année. Un hiver-un été, un hiver-un été, 


un hivers-un été....et ainsi de suite.  


Une aspiration de sang-une expulsation de sang, 


une inspiration-une expiration, 


comme un souffle de vie, cette dernière expression est fort juste.

Sans la force d'attraction lunaire, la terre ne tournerait pas sur elle même, et nous ne serions pas nés car issus de cela.

Si le sang qui pulse est à la lune, le souffle est au soleil qui réchauffe l'oxigène dont nous avons besoins.

C'est comme une batterie, vous la chargez puis vous la déchargez. Si les eléments qui nous constitue au niveau atomique étaient plus stables, nous ne vieillirerions jamais, car nous n'aurions pas appris, physiologiquement parlant, à le faire. Mais fait de matière, nous en sommes tributaires. Nous n'aurions pas appris à nous mouvoir non plus pour cherchez de quoi survivre et remplacer ces éléments. Et pourquoi le fait de justement nous alimenter ne permet il pas notre survie?

Parce que eux aussi ont changé, les matières des débuts ne sont plus les mêmes aujourd'hui. Nous avons ainsi perdu la manne physique et y avons gagné la manne intellectuelle et spirituelle. L'éternité n'appartient plus qu'à l'esprit, et nous ne sommes plus des cailloux quartzeux qui intégrent parfaitement des rythmes magnétiques.

L'énergie Vivante.

L'énergie vitale.

Savoir étudier la nature a toujours été une habitude chez nous, une science.

Comment croire que ce qui habite notre corp veineux est si différend de ce qui habite les plantes, des traces que l'on retrouve dans les pierres aussi.

De temps en temps nous allons nous oxygéner pour un bain de campagne, faisant cela nous allons communier avec le vivant, instinctivement, comme si les verdissantes prairies étaient nos soeurs, les animaux nos frères. 

Les veines de vos bras , les canaux du bois, celles du marbres gardent les mêmes traces. Comme si tout cela venait d'une origine commune. Animal, végétal qui se conserve dans le minéral. 

C'est l'élément liquide qui semble forger son habitat en lui donnant les formes fines de la divinité. 

Si vous faisiez une expérience avec des liquide aqueux différents et un peu d'électricité, ils vous apparaîtra évident que chaque formation donne ses propres dessins. On les retrouve magnifiés avec les pointes de givre qui se forme sur un pare brise entre autre.  L'eau se meut, se construit et se déconstruit dans une inspiration et selon des lois bien établies. Grâce a une formule de base évoluante selon une charge électrostatique ainsi que sa température? Ou alors comme si elle était habitée d'un esprit qui celui-ci rendrait ses formations adéquoitement en fonction de ce qui l'entoure? 

Les scientifiques l'ont étudiée de trés prés mais ils n'ont pu en déterminer le schéma premier de cette énergie.

Dites moi, et si ....cette eau formidablement inspirée était en contact avec une énergie, un autre plan, une autre dimension de notre monde bien connu. Plus en rapport avec des fluxs stellaires? Comme une antenne qui recevrait ses ondes bis d'un ailleurs parfaitement agencé dans ses courants mouvants, une mémoire vivante.


Un long fleuve et ses nombreuses sources regardés depuis l'espace ressemblent a des rameaux de vigne qui pousse à l'envers, du haut vers le bas.

Une pomme est comme une petite planète, elle prend ses rondeurs dans des courants magnétiques polarisés, et au milieu naissent des noyaux. Ceux ci s'implanteront dans un nouveau milieu, construisant un autre arbre, différent du premier, plus abouti, comme une autre façon de se réinterprété. Regardez un flocon de neige au microscope, selon les endroits ils se construisent de manière différenciés, comme un arbre.

Regardez un éclair d'orage qui s'allonge comme les fleuves. Les forces magnétiques de la terre et du ciel produisent de mêmes schématiques, les êtres vivants en ont hérité. 

Ces forces englobant la pomme comme le ventre rond d'une femme enceinte émanent de la pensée de l'arbre du divin.

Les Chiffres Dans La Nature.

On dit que tout est compté, chiffré, notamment dans la nature mère.


On peut trouver ces chiffres absolument partout, dans les arbres, les plantes en général, le nombre des couleurs, les stades et étages cosmogoniques naturels. Ci-dessous un parfait exemple de roue, un capuchon de coquelicot.

La nature, l'art et les chiffres druidiques.
La nature, l'art et les chiffres druidiques.