Grand Druide.

Les druidisants du monde entier ont besoin d'être représentées dans leur unité par un personnage charismatique et reconnu publiquement. Ils s'attendent tous à ce que ce personnage soit respecté et à ce qu'il sache se faire respecter le cas échéant.

Un homme où une femme qui fût doté d'une grande force de caractère, d'un point de vue éclairé qu'il a pu projeter en tous.

Ce grand druide, archi-druide, est un naturopate affirmé qui vit dans un milieu qui lui correspond. Dans l'éclectisme et la complémentarité de la forêt spirituelle.

Il ne peut s'agir de quelqu'un qui prie d'autres dieux où profère d'autres serments que ceux qui sont issus directement de la philosophie druidique.

Il est l'identité druidique et n'a jamais pû honorer d'autres courants spirituels que le siens, honorant complètement sa voie, avec justesse et légèreté.


C'est éminement celui entre tous qui décide des dates, celles qui président aux actes importants. 


Sa parole tranche, il met en place une temporalité, une époque qui durera jusqu'a la fin de sa vie physique.


Sa mémoire est intemporelle, c'est un personnage qui entre dans l'éternité avec son souvenir.

 Il incarne la lumière divine qui fait les liens.


C'est pour la moitié un artiste créateur de nouveauté et pour l'autre moitié un philosophe, qui puit être religieux, expliquant et conservant la mémoire et les usages communs.

Ses connaissances lui viennent des passages d'apprentissage qu'il a forcément traversé avant d'être élu grand druide.


" Les arts en général, bardiques plus précisément; c'est aussi un herboriste et peut être un médecin accomplit; son aura religieuse est celle d'un magicien qui soigne les maux éthériques, son aura philosophique celle qui clairement prodigue une sagesse humanisante. C'est un visionnaire qui décide du présent en préparant l'avenir ".


Il parle simplement afin d'être compris de tous et ne peut en aucun cas répéter le même texte.

Nb: À l'époque gauloise, c'est lui et lui seul qui pouvait désigner le chef de toutes les armées tribales pour contrer l'agressivité guerrière des cultures envahissantes.