Druide femme.

Elles s'appellent druidesses, baans où gana.


Le culte druidique antique leur avait donné une place importante a travers le culte des Matres.

La première Matres représente la passé, elle est couverte d'une coiffe lunaire, la seconde représente le présent et sa coiffure est visible comme on peut voir le présent, la troisième représente le futur et elle est également couverte d'une coiffe lunaire, car le futur n'est pas encore visible.


A travers le culte de l'éternité de l'âme, la femme druide représente encore une trilogie, mortuaire celle-ci. Car ce sont les femmes qui s'occupaient des morts dans l'Antiquité.

La première évoque le passé consommé, la seconde représente le repos et le souvenir des morts, la troisième symbolise la renaissance et la préparation de la prochaine vie du mort. Pour ce culte mortuaire, l'aigle de la lune noire est un emblème. Elle luttaient contre les mauvaises forces et les sorcières.


Aujourd'hui, ces druidesses se mêlent aux hommes au travers d'un culte commun, émancipée de leurs rôlent passés.

Beaucoup sont activent et sont initiées, d'autres se sont auto-druidisées et souvent recherchent un dogme nouveau.

En tous les cas, le culte des baans est basé sur les phases lunaires, l'astrologie, le culte d'Ana, celui des eaux qui donnent la vie.