Druidesse, déesse et femme.

Elles s'appellent druidesses, baans où gana.



Le culte druidique antique leur avait donné une place importante a travers le culte des Mattres.

La première Matres représente la passé, elle est couverte d'une coiffe lunaire, la seconde représente le présent et sa coiffure est visible comme on peut voir le présent, la troisième représente le futur et elle est également couverte d'une coiffe lunaire, car le futur n'est pas encore visible.


Le symbolisme du passé, présent, futur avait peut être une valeur feminine chez les vieilles tribus.

Nous reflechissions en terme d'histoire et de route matricielle: la passée, la présente et la future. La mère, la femme et la fille.


A travers le culte de l'éternité de l'âme, la femme druide représente encore une trilogie, mortuaire celle-ci. Car ce sont les femmes qui s'occupaient des morts durant l'Antiquité.

La première évoque le passé consommé, la seconde représente le repos et le souvenir des morts, la troisième symbolise la renaissance et la préparation de la prochaine vie du mort. Pour ce culte mortuaire, l'aigle de la lune noire est un emblème. Elle luttaient contre les mauvaises forces et les sorcières.


Aujourd'hui, ces druidesses se mêlent aux hommes au travers d'un culte commun alors que ce n'etait pas le vas dans l'antiquité., émancipée de leurs rôlent passés.

Beaucoup sont activent et sont initiées, d'autres se sont auto-druidisées et souvent recherchent un dogme nouveau.

En tous les cas, le culte des baans est basé sur les phases lunaires, l'astrologie, le culte d'Ana, celui des eaux qui donnent la vie.


La plupart des druidesses modernes sont féministes modérées et recherche leur place à potentialité égale de l'homme.

Les Mattres et surtout leur définition de maitresses dans le monde des morts sont justement des émanations cultuelles qui sont égalitaires parallèllement au trio kernunos-Lugh-Donn.


Selon la majorité des druides, kernunos est le principe solaire mâle, le soleil. Lugus est son fils qui représente la lumière du jour. Donn est son second fils, plus proche de Nemetona sa mère, il représente l'obscurité de ce qui n'est pas physique, le monde des pensées.


À cela il faut ajouter le principe féminin, où Nemetunia est la grande déesse mère de la nuit et des océans celestes, Étunia la pleine lune est sa fille qui représente le reflet de la lumière dans la nuit, la seconde fille qui est sans nul doute Morgana, y représente la lune noire, soit la noirceur totale, et peut être la mort physique.

NB: peut-être l'étude des dryades grecs nous renseignera t'elle plus sur les cultes druidiques féminins antiques.

Nb2: Is est la ville des femmes, le terme désigne l'entiéreté d'une vie féminine de sa naissance à sa mort. Le côté masculin qui désigne le même temps appartient à Aésus.

Nb3: d'après l'imagerie du chaudron Danois, la roue temporelle féminine et en lien avec la lune serait basée sur un calcul de 6 unitées par cycle, ce qui correspond aux "lustres"de cinq ans.

 Le stylisme du chaudron est gaulois comme le calendrier de Coligny (30 ans).