Culte druidique des eaux de lumière

Les eaux sont le temps, et leur lumières la couleur de nos âmes. Chaque gouttes qui tombe de la voûte et un avancement dans le temps.
Les eaux sont le temps, et leur lumières la couleur de nos âmes. Chaque gouttes qui tombe de la voûte et un avancement dans le temps.

Ce culte revetait un aspect particulier dans les coiffures gauloises, chaque mèche semblant être une part bien rangé de la pensée ondoyante des gaulois, car le culte de la lumière des eaux est bien un culte de la réflexion flamboyante, de la belle pensée....


Il s'effectue la nuit et la lune et les étoiles jouent un rôle important dans le reflet des ondes. Ceux qui vont faire l'expérience doivent se rappeler qu'il ne faut pas trop s'abreuver aux sources de la vie, ils risqueraient de s'y "noyer" et d'y perdre leurs forces énergétiques.


"Heureux qui comme la rivière peut suivre son cours sans quitter son lit"  paradait l'étudiant frondeur.


Et un brin philosophe.


Les eaux mouvantes sont comme une rivière émouvante, le temps s'écoule avec sa fluidité, innarétable.


C'est bien sur grâce à l'eau que naît et se propage la vie, et c'est avec ses caractères que se transmettent ses sentiments. Rapides, planes, enjouées et rieuses lorsqu'elles ne se mettent pas en colères, tout être vivant lui doit sa nature profonde.

Un discours fleuve.

Il semble que ce culte des eaux du temps provienne du néolithique européen, les grottes ornées ne sont elle pas des boyaux creusés par le temps qui renferment les souvenirs en peintures de nos aïeux ?

Ce que j'en sais profondément c'est que l'eau est le vecteur de notre soleil interne qui fait notre vitalité physique et psychique.

Bélénos était la divinité qui exprimait le mieux cela.


Les vasques du site des pierres jaumattres en sont un des restes particulier mais le culte des eaux était rendu aussi ailleurs.