Cosmologie gauloise.

Le centaure mené par la lumière. Art gaulois inspiration antique.
Le centaure mené par la lumière. Art gaulois inspiration antique.

À cette époque on croyait que la terre était le centre du monde et dans la cosmogonie gauloise cela transparaît.


Avec mes résultats 2021 je sais maintenant que Kernunos était un dieu terrestre, c'est à dire le centre du monde cosmologique d'alors, ça c'est acquis.


Le soleil n'était qu'un des astres qui traversait les eaux célestes, secondaire et d'après ce que je sais maintenant, c'est Ogmios qui le représentait. Il est fait mention d'un vieux soleil dans les textes, ce qui voudrait dire qu'il en existe un jeune, du matin? Bélenos dans ce cas là, le Bélier meneur, le médecin qui réchauffe les corps.

Sa lumière était incarnée par Lugus.

La période lumineuse, 6 mois, appartient à Lugus.

Ogmios a été le dieu de la dernière saison de l'année (du 21 décembre au 21 Mars chez nous l'année commence au 21 mars). Bélenos a été le dieu de la première saison de l'année (là je pense qu'on est parfait).


La Lune féminine avait aussi ces deux particularité, l'astre lui même fût représenté par Épona logiquement. Et sa lumière sans doute par celle que l'on nomme Édunia, Étunia aux nombreux arts (Athéna grecque).


Le soleil est représenté avec son char du temps sur les monnaies. La lumière menant un centaure.


La Lune était représentait tel une jument qui parcourait les cieux, montée et dirigée par la lumière (ndlr, c'est la lumière qui est sur la lune).


Le bouclier de la lune est composé de quatre boisseaux, et sur l'imagerie du char du temps, ce bouclier est transformé en roue.


Cela veut dire que l'aurige solaire parcours le ciel grâce à la roue lunaire, c'est le fonctionnement du zodiaque encore aujourd'hui. Il semble que ce conducteur où le centaure devant soit Marcos, d'après sa position idéologique dans la langue gauloise. Si Marcos est le centaure à tête humaine, alors c'est sûrement lui aussi le dieu aux trois visages. Il y a un lien direct avec Lugus, la lumière qui est assise sur le char solaire. Et dans ce dernier cas, l'aurige, le conducteur, ce serait Lugus.

La lumière qui conduit le centaure.

Un mythe un peu à part des autres.


100%.


On connaît une statuaire d'une déité féminine portant deux jumeaux. La lumière de la lune est doublée, nocturne et diurne, hors ce sont peut être deux jumelles. Le groupe des trois Maternités? Mattres? Sur le chaudron de Gundestrup le groupe se compose d'une grande déité mère et de deux plus petites, ses filles? Là je pense avoir mis le doigt sur quelque chose d'important.


. Cela correspond tout à fait aux usages lumineux qui permettent de monter la mythologie gauloise.


Les planètes ont aussi leur pendant divin, on sait que Mars est Taranis par exemple.

Belenos était associe au serpent à tête de Bélier.
Belenos était associe au serpent à tête de Bélier.

Les trois mondes.

Gavrinis, le monde des eaux entre la terre et le ciel. (Monde du dessous).
Gavrinis, le monde des eaux entre la terre et le ciel. (Monde du dessous).

La cosmologie gauloise se définie comme une gemme symbolisant un arbre spirituel du temps. (Plutôt un croisement qui correspond aux lignes de clivages du prisme philosophale).


Cette pierre déploie ses clivages à travers une philosophie claire qui démontre le fonctionnement de l'esprit commun.

Les trois plans divins principaux sont 1: l'esprit commun de kernunos; 2: la créativité de Lugus; 3: la mémoire de Donn's (Donnât, Odin).


La part féminine possède aussi ces trois principes en 3 déesses.


*


Le lien entre les hommes et les dieux c'est celui du monde des eaux, de la vie qu'elles apportent et des couleurs lumineuses qu'elles rendent.



Pour les hommes, il existe 1 monde divisé en trois parties, Le ciel et les étoiles Albums, la terre et les arbres terrestres c'est le Bitu, et le troisième c'est le monde d'en bas -Anderos. Dits monde d'en haut, Albios, monde du dessous Anderos, des eaux (Aidubno) et le monde terrestre (Bitu), habité.

3 parts de l'activité druidique.

 

Les eaux qui sont considérées comme le monde de la pensée humaine, le lien entre la place physique terrestre et le ciel divin.


(Le culte gaulois s'est forgé autour des côtes océaniques, le lien avec la divinité de l'eau vitale est immense).


La pensée gauloise était assujettie à trois plans. Lors d'un travail de récolte par exemple, on récoltait 


un tiers pour les dieux du ciel (réserves), 

un tiers pour les ingenieurs qui organisent (l'état druidique) les cultures, les messagers de l'eau,

 un tiers pour les hommes qui y travaillent la terre (le peuple).



*


4 chevaliers.


Ce sont des équites, le 1er cavalier est celui de la naissance des astres, le second cavaliers est celui de la jeunesse des astres, le 3em cavalier est celui de la maturité, le 4em et dernier cavalier est celui du tramont, de la mort des astres.

Ces quatres là servent l'astrologie et le destin des hommes.

En vrai, les quatres visages ne représentent qu'une seul et même divinité selon moi: Bélénos.

C'est la croisée zodiacale.


Nous savons que l'un de ces chevaux se nomme Rudiobos, et que les centaures zodiacaux font aussi partie de ce groupe.

Ces quatres cavaliers ne foulent jamais la terre des humains, ils sont vraiment considérés et désignés pour être au dessus de toutes les bassesses humaines, pour une question de noblesse divine.



Plus prés de nous, la légende des 4 frères Eymon en Bretagne est trés liée à ce mythe ancestral gaulois. Ces quatres frères sont aussi présents sur le chaudron de Gundestrup, ce sont les quatres parties de Bélénos à mon avis.




Les dieux représentatifs.



Chaque divinité possède un principe physique où un principe psychique, animal, humain où divin, à l'image de Teutates, le sanglier où Kernunos par exemple. Lug le lumineux est aussi Bélénos le soleil intérieur du corp humain, et Etunia la lumière de la lune est sans doute Épona sur terre.


Les gaulois pensaient que nous possédions tous un côté humain et un côté divin.


 

La mythologie se divise en trois mondes principaux, celui d'en haut, Albios, celui du milieu, Bitu, celui d'en dessous, Aidubno.

On compte en plus, les Anderos, sorte d'enfer passionnel purement terrestre.

Le cycle se représente en lumière (jour) et en obscurité (nuit).


J'ai pu définir un autre monde qui explique le mode de fonctionnement de la mythologie gauloise. C'est un monde abstrait, la meilleure qualification étant celle d'un monde intérieur. A l'intérieur des eaux prismatiques, on retrouve les trois mattres et les trois pères?

Apparemment le nom de cet endroit serait Alixion.




 

Cosmologie gauloise. 1+(2x7)=15 ; 15x1.6=24. 15=3x5 ; 24=3x8  ; on dirait du gui.
Cosmologie gauloise. 1+(2x7)=15 ; 15x1.6=24. 15=3x5 ; 24=3x8 ; on dirait du gui.

Ci-dessus, le plan possible de la cosmogonie gauloise.


Il est divisé en deux parties dites féminine et masculine ainsi que philosophique et religieuse.

(Nb: le pilier des Nautes démontre 14 figures aussi si je me souviens bien)

.

Prisme druidique
Prisme druidique

Ici un chéma rapidos du fonctionnement du prisme.

(Et non, il ne s'agit pas d'un panneau de signalisation routière)

Organisation d'une clairière.

Nb4: d'après mes dernières recherches, les menhirs sont des cornes de Kernunos, le terme -kern- ne désignait pas le cercle de pierre, il désignait chacune des pierre debouts.