Cosmologie gauloise.

 

La cosmologie gauloise se défini comme une croix symbolisant un arbre spirituel du temps. (Plutôt un croisement qui correspond aux lignes de clivages du christal philosophale, mais ce shéma est plus compliqué et je ne vais pas vous troubler en ajoutant un peu plus de complication).


Chaque divinités possède un principe physique où un principe psychique, à l'image de Teutates et Kernunos par exemple. Lug est aussi Bélénos et Etunia est Epona.

Les gaulois pensaient que nous possédions tous un côté humain et un côté divin.

 

Elle se divise en trois mondes, celui d'en haut, Albios, celui du milieu, Bitu, celui d'en dessous, Aidubno.

Le cycle se représente en lumière (jour) et en obscurité (nuit).


J'ai pu définir un autre monde qui explique le mode de fonctionnement de la mythologie gauloise. C'est un monde abstrait, la meilleure qualification étant celle d'un monde intérieur. Royaume des six enfants de Kernunos. A l'intérieur des eaux de cristal on retrouve les trois mattres et les trois pères: Etunia la vierge, Epona la maturation, morgana l'aboutissement ; puis Lug le créateur de lumière, Esus le chemin du temps et Aiduos la plongé dans l'obscurité.


On trouve Bélénos dans l'Albios.


Kernunos est le temps masculin , sur terre il se retrouve en Lug(et son alter ego destructeur Tanaris dont l'épouse est Morgana) et Donnotarvos (dont l'épouse est Damona et son entité terrestre : Esus). Périodes lumineuses et sombres.


Sous la terre il s'incarne en Aiduos et Sucellus.

 

La croix présente un point central qui appartient aussi à un dieu spécifique, celui qui regroupe tous les privilèges, la base de toutes les croyances: Teutates et son alter ego Sylvanos qui sont l'incarnation de Kernunos sur terre.

L'épouse de Teutates doit être Brigania. Celle de Sylvanos pourrait être Bélèm'na.

 

Etunia est la grande déesse primordiale du monde d'en haut (la Lune), elle représente le temps féminin. Toujours en périodes lumineuses et sombres (lunaires).


 

l'essence même de la déesse verte.

La discipline druidique développe les arts de la pensée en parallèle avec l'esprit que dégage mère nature.


La déesse porte un nom: EDEN (Etunia la déesse primordiale de la planéte verte et des plantes).


Elle n'est prolifique que grâce à la lumière et l'eau.L'Alpha et l'Oméga.

Nous sommes tous ses enfants.


Elle est la Mattre du présent, celle du milieu, du jour et de la nuit

(Voir sculptures antiques).


Les cavaliers gaulois la vénéraient sous le patronyme  "Epona" le jour sur le monde du milieux, épouse de Lug  et "Nemetona" la nuit, épouse de Esus.

Dans le monde souterrain, il s'agit de Nantosuelta, "épouse" de Sucellus (en guillemets car il s'agit d'amour caché.

Aiduos doit être l'époux de Andartaë.


Son astre de référence est la lune.





Chaque côté de l'arbre se représente sous la forme de nombreuses divinités, chacune est le siège d'un double visage, le premier renferme l'amour et la créativité, le second est le visage de la destructivité..



Couples divins:


Masculin-Féminin



Bélénos-Épona


Lug-Étunia


Tanaris-Morgana


Donnotarvos-Damona


Teutates-Brigania


Sylvanos-Bélèm'na


Sucellus-Nantosuelta


Aiduos-Andartaë



Dualités d'esprit:


Un lumineux-Un obscur.


Lug-Tanaris


Sylvanos-Teutates


Brigania-Belim'na


Epona-Morgana


Esus-Donnotarvos


Nemetona-Damona


Sucellus-Aiduos


Nantosuelta-Andartaë


............



Le schéma de ce genre de formation pourrait se représenter sous la forme symbolique des embranchements du gui. Cette plante est en effet celle qui défini le monde sacré qui de transmet sur les branches du temps. Les fruits sont assimilés à des étoiles et les feuilles à des muses.



Ce paragraphe défini assez bien le mode fonctionnement de la mythologie gauloise, cependant, il est possible que je fasse encore quelques réglages, certaines divinités changeront éventuellement de répartition, mais très peu.