Analogies

L'arbre est un monde de routes.

 

D'abord, il faut comprendre que Kernunos, l'arbre dieu central n'est autre que Teutates (l'équilibre de la justice) lorsqu'il s'incarne dans le monde terrestre.

Il est marié avec Nemetona, la déesse de la nuit et de l'océan du ciel, la grande déesse mère.

 

Que Lug, fils de Kernunos est le dieu qui habite le royaume des eaux du temps sur le monde du milieu. Il est semblable à Poséidon, sa planète est Neptune.

 

Que Donnotarvos est le dieu des morts et de la transmission de la vie après la mort.

 

Que Esus est le dieu du voyage de la vie.

 

Ces trois dieux masculins sont les trois pères.

 

 

Kernunos a également eut trois filles.


Il s'agit d'Etunia, le principe de la virginité. La porteuse d'eau.


Epona est le principe de fécondité, c'est la porteuse de fruits.


Morgana est le principe d'aboutissement.


Ce sont les trois mères.

La liane a la conquête de l'arbre du monde.

Il existe un symbolisme de la conquête gauloise qui nous a été légué sur un bas relief.

Il s'agit à n'en pas douté d'un symbolisme de la mythologie gauloise des conquérants.


On peut y voir quatre cavaliers conquérants, celui qui est en tête porte l'aigle ou un faucon (symboles de Tanaris) et est armé d'une lance, le second porte un loup, le troisième porte des cornes de taureau et possède également une lance, le quatrième porte un coiffe comme celle des casques spartiates mais il est gaulois.


Dessous ces cavaliers, il y a une plante de liane et chaque feuille coïncide avec les avancements de pas des quatre cavaliers.

Cette liane est une vigne manifeste.


Cette plante est entouré de motifs ondulés de type aquatiques, c'est un symbole des eaux du temps qui se meuvent en même temps que la liane qui représente le chemin de la conquête dans l'arbre monde.

Il s'agit sans nul doutes de la représentation de l'histoire de base pour les conquêtes de Tanaris.

Dessous ces motifs sont représentés les fantassins gaulois, ceux ci sont armés de lances et de boucliers, d’après leur position, j'en déduite que le symbolisme des bas reliefs gaulois est un type d'écriture, et que celle ci ne se lit pas de gauche à droite, bien qu'elle commence ainsi,  ni d’ailleurs de droite à gauche, mais en Zigzags.


Donc le symbolisme gaulois sacré des bas reliefs se lit de haut en bas et en zigzag, comme la liane qui envahit l'arbre des routes du monde antique. comme nombre de motifs qui nous ont été laissés sur les poteries.


il est important de préciser pour les druides qui ne le saurai pas déjà, que chaque feuille qui pousse, coïncide avec un temps déterminé.


Il est très important de retenir qu'en druidisme gaulois, chaque plante qui pousse est synonime d'une histoire qui se créée.


Je tiens a rappelle que 4 cavaliers portants des insignes différends sont la représentativité en 4 temps de la vie ou de l'histoire d'un seul homme ou dieu.

( c'est comme les 4 évangiles chrétiennes relatants l'histoire en 4 temps de la divinité Jésus, évangiles qui furent ècrites suivant les préceptes fondamentaux des druides gaulois, sur le modèle de la croissance de la vigne).

Cette façon d'écrire est celle que on appelle:"les quatres vérités".