Acculturation Et Rôle De La Religion.

On dira que les religions vivent sur la détresse morale des personnes, qu'elles essaient de les appuyer pour leur donner un appuie, et donc de l'espoir.

J'ai l'habitude de dire que si l'espoir aide à vivre, il ne fait pas avancer intellectuellement parlant. C'est la grosse différence entre le potentiel de l'âme, vital, presque physique, et celui de l'esprit, tout à fait incorporel.

On peut aussi dire qu'aucune religion n'est parfaite et que l'esprit en tant que tel est évolutif, ce dernier ne peut donc être donné qu'à un instant "T", unique. Ce que je veux vous faire comprendre par là, c'est qu'un texte religieux, quel qu'il soit, ne peut rendre qu'une part non évolutive d'une pensée qui si elle est divinisée, n'en demeure pas moins temporelle. Donc elle n'est parfaite qu'à un instant donné et dans son futur, forcément, elle perdra de sa force et de sa clarté. C'est toute l'histoire de la vie ça, changement et adaptation. 

C'est principalement à cause de cela que la pensée druidique ne fût pas écrite. Elle était et est toujours une partie de l'évolution vitale de l'anima de chacun. 

On peut donc considérer que tous les textes sacrées n'ont étaient "parfait" qu'à un instant "T".


C'est comme ça, tombant dans ce piège, que les religions deviennent des fabriques à crétins. Et quand vous répétez à quelqu'un toute la journée la même chose, il n'évolue pas par lui même, prisonnier de pensées antiques, la personne devient rétrograde, elle est projetée dans le passé d'une pensée qui n'est plus vraiment d'actualité. 


La personne trop religieuse est projetée hors du temps.

Et ça c'est dangereux. C'est en définitive  un ersatz de la divinité, une manipulation mentale qui provoque une sorte de transe par la subjugation.


Quand on arrête de penser, de chercher à comprendre, on n'existe plus.


Pourtant, la religion possède un rôle important et dans la vérité il faut le dire, elle est utile dans une grande mesure aux populations qui n'ont pas l'accés à des schémas de réflexions trés évolués.

Elle agit dans la rapidité car il n'est pas besoin de travailler des années pour croire et faire confiance.

La seule chose d'ailleurs qui fait d'une religion un grand courant "d'opportunités de réflexions", c'est la confiance que les gens lui accordent.


Derrière cela, il y a aussi des fabriques de dingues qui utilisent des systèmes de pensées archaïques. On flatte les inclinaisons naturelles de l'animalité humaine pour les faire tendre vers la bestialité, on ébloui quelqu'un de simple par une pensée tronquée.

 Il ne s'agit plus d'un où de plusieurs dieux mais de dresser des humains comme certains le feraient de bêtes. Et le résultat est clair, systématique : c'est comme ça qu'on fabrique des crétins "aux ordres", prisonniers d'écritures d'une autre époque.


Alors vous me direz, si la religion est utile, comment faire en sorte que les prélats ne se trompent pas dans la définition de celle-ci, pour qu'ils rendent des sentiments d'un merveilleux réellement divin. En fait, seuls ceux qui ont réellement accédé à la divinité peuvent le faire, et la plupart du temps ils sont décédés quand une église où une autre les fait monter au firmament.

C'était l'affairisme humain qui choisissait ses "saints".


C'est pour cela que le druidisme ne représente pas la divinité sous une apparence humaine, car elle n'est pas humaine où physique en réalité (sauf dans la pratique des arts et du dépassement). 

Lorsque l'on a compris cela, on accéde à un niveau supérieur et la porte de toutes les compréhensions n'est plus si loin, l'omniscience vous guette 


(à vous de comprendre que l'on ne peut acquérir l'omniscience, c'est elle qui peut vous posséder. C'est justement cela la base de la divinité, ses secrets n'appartiennent qu'à certains, ceux qui se sont élevés jusqu'à ce qu'ils entrent dans ce qu'on appelle "la demeure des dieux").


Il faut retenir avant tout que la pensée figée par des écritures est une prison pour l'âme.


Le miracle de la vie ne peut pas être écrit.