Sirona 11/01/S/01



Chaque ligne correspond a un nom propre, chaque ligne contient au moins un mot qu'il faudra remplacer par un synonyme particulier au culte druidique.




1er ovate


Lisse métaphore que ce maelström de goût

Quand c'est le temps de la pleurnicherie des sources

L'entourage jubile avec alternance

D'une averse émancipée des préludes

Méticuleux préliminaires qui indignent par moments

C'est l'amorce réchauffée d'une parité saisonale

La mesure est balancée, dirigeante

L'atmosphère de la sirène commence a bouillir

L'effervescence mousse onctueusement

Inéluctablement elle fait entendre sa légèreté

Le crachin déboute arythmiquement

Comme une dilettante voilures distendue

Qui empare l'hétéromorphisme de la coupe

Enfiévrant, excitant l'élémentaire

Compulsant les aplombs domaniaux


Les narines accueillent l'épaisseur du présage


2em ovate



Ce comblement rigolard englouti les sens

Qui prophétise ses extravagances

C'est une bousculade des affluxs partisans de cette ère

Qui s'étend continuellement, comme une marais

Les courants se rejoignent, prenants

Les excés naturels, torrides, dynamisent où abattent les morales

Et les désirs tirent leurs langueurs

La jeunesse renâcle au soulagement

Sortie d'un contentement incertain

Les chutes réputées d'évident leurs rumeurs

Tourbillonnantes et entraînant la danse

La clairvoyance de Sirona virevolte

Prépare la vouge élagueuse en la bénissant

Ce trés aquatique redoux de la patine du monde

Envahi d'une hilarité communicative