Les Gémeaux 03/01/L/01


Chaque ligne correspond a un nom propre, chaque ligne contient au moins un mot qu'il faudra remplacer par un synonyme particulier au culte druidique.



1er ovate


La désinvolture est alacrité qui a attraits célèbres

La candeur verdoyante de renflement diverses

Ces piliers sont protéiformes et alternatifs

Dédoublements essentiels qui enscenident les frères

Enthousiastes sont les remous de l'impartialité

Les mânes se jaugent à leur penchant

Intercalant des flagrances animales qui ravissent

La capricieuse entité de Gabenos et Sylvanos goûte à ses succulentes

Comme une complicité féconde qui raisonne avec insistance

L'un sans l'autre n'avance pas

Que d'affinité aux abords complémentaire en fait

L'un avec l'autre consacre le tempérament

En une chère affectivité qui regroupe des consistances communes

De battelages embaumant qui collaborent

Cette avidité plénière est quelque-peu fantasque


Et les leçons prononcées amèrement s'emportent comme les pétales fragiles


2em ovate


Mais un pas compensé est un talent qui se maintient

La gémellité sylvestre se discerne dans l'ordre forgé

Constituant ainsi une flamme utilitairement disposée

Retenant les densités chèrement

L'un apporte le bois et l'autre bat le fer aux chaleurs rieuses

Insociable mais trés convenable est leur désir ascétique pourtant

L'appartenance de ces myriades rhapsodiques et tumultueuses

Fait naître des chemins parallèles qui se brassent et se suivent

En un ensemble bifide consubstantiel à la postérité

Les pour-parler conducteurs réchauffants les branle-bas

Où paires antagonistes  aux innocences possessives

C'est une évidence parfumée d'une cosmogonique jovialité

Reconstituante de fêtes velléitaires

Détenant là maints sentences assurées

C'est régulièrement que se distingue les convergences de propriété.