Ésus 12/01/S/01



Chaque ligne correspond a un nom propre, chaque ligne contient au moins un mot qu'il faudra remplacer par un synonyme particulier au culte druidique.




1er ovate


L'inadapté renifle la naïveté

L'amertume des débuts offusque les frileux

Et concilie les clameurs fondatrices

Borné est le battement de l'initié

Seule la volonté démontre ses avancées finales

De confortables et faciles résultats sont consentis

Le tiédissement épanoui les sourires

Ésus à la bondissante renaissance

Retiens un peu son écœurante créativité

Stabilisant l'esprit de ses mets

À l'unisson opportun d'un futur prévisible

Les surgeons se hâtent différemment

La chalandise germinative rayonne

Contemplant les cercles du vivant

Dans le noeud flamboyant de l'être


2em ovate


L'instrument dépose maintenant l'anima

En embaumant énergiquement l'ordre des choses

Suçotant la tétine de la spiritualité

De celles qui sont provocatrices d'un tintamarre dévoué

L'altruisme débat inconstamment

De ses enjolements temporels prévus

L'intangible détachement des apogées neigeuses

Comme la cécité voulue des brouillards qui stimulent l'élévabilité

Offrant une une force collective aux dissemblances d'État

Et aux vertus enscenseuses de l'air frais

L'ostracisme dilu le terrestre

D'un ultime susurement divisionnel

Amusante parabole cosmogonique d'une coupe

Impétueux crachat d'une immensité trop grande

Qui frappe de sa hache hargneuse le statisme du monde physique