Maximia.

Maximia


Dans les profondeurs de la nuit de trouve la demeure d'une déesse très ancienne, sur l'extrême bord du monde, après l'ultime chevauchée, Maxima emmène l'âme vers un néméton trés particulier. La bas la déesse est aux soins, abreuvant ses hôtes du meilleur lait, les retenant dans une ivresse bien plus profonde que d'acceptable. Dans le giron de la laie nourricière il n'y a que du contentement, et celui qui rentre dans son cercle ne revient jamais en arrière.



Nb: très antique divinité du contentement absolu et Irréversible. Réflexion sur ce qu'il y a de meilleur et de pire. La laie sauvage, femelle du sanglier sacré et mère des marcassins sans doute, apparaît. C'est une grande déesse nourricière qui a dû être sculptée avec plusieurs paires de seins.