Maïrae Mattres.

Maïrae


C'est un titre dédié aux mères qui honorent Mori. Ce sont donc des prêtresses de la mer et des eaux du ciel. Ce sont elles qui donnent un vieux sentiment humain qui a un rapport avec la mer et ses luminosités. Ce sont les méres de la tristesse. Elles appartiennent à la déesse et pleurent les disparus. La mer est considéré comme les lieux des marins perdus, des pères, des maris et des fils qui disparaissent. C'est à cause de cela que la mer , l'eau est  souvent comparé au ciel des divinités. Et les étoiles en sont les repères, les amers, des souvenirs. C'est une croyance qui remonte à environ trois mille ans avant notre site, provenant d'un vieux peuple de marins. Ces Maïrae mattres  définissent une appartenance à la tribu gauloise.  De leurs histoires proviennent les récits agités, émouvants et quelquefois mortifères des grandes chevauchées qui nourrirent la gloire d'un très vieux peuple.



Nb: connue dans le nord et au Portugal actuel, ce sont des mattres maritimes, de la vie et de la mort des aventuriers et des héros qui sont passés sur la terre et ont rejoint le secret du ciel divin. C 'est de la que vient la mythique histoire ds hippocampes et des voyageurs qui ont rejoint le ciel en traversant les mers de l'ouest. Car sur l'horizon, là où le soleil se couche, l'ocean et le grand fleuve du ciel se confondent. De là que vient le mythe des cavaliers centaures qui traversent le ciel d'un bond.