Maïabasae.

Maïabasae


Ces mattres là ce reconnaissaient de loin, ce sont celles qui faisaient les modes mais surtout, c'était elles qui portaient les coiffes de la noblesse et de la grâce. Ces mères de la beauté féminine fûrent nées des beaux quartiers de noblesse si j'ose dire. Elle venaient de l'ouest, peut être de Bretagne, avec de beaux paniers et de belles coiffes, leurs corps moulés dans des beaux vêtements on disait qu'elles étaient bien "fagottées". Toutes égales entre elles car elles se ressemblaient. On admirait leurs rondeurs car elles étaient mères sur terre.



Nb: tout à fait cela, les canons de beauté féminine gauloise nacquirent de considération bien féminine sur leur tenue vestimentaire mais aussi sur leur statut social dont celui de mère était le plus respecté.