Litavis

Litavis.


C'est un titre  conquérant et viril dans sa forme. Il s'agit de jeunesse et de voyage, de conquête et d'établissement en même temps qu'une notion de découverte et d'apprentissage.

Litavis dénote la volonté de s'étendre territorialement, l'ambition primaire. C'est aussi un titre associé avec des fêtes de l'année et donc des dieux différents. Il est question d'installation, d'ardeur, de créativité et de terres conquises sur l'obscurité. On le trouve associé à l'aspect cultuel comme a l'aspect guerrier. C'est une idée de l'envie assouvie, nourricière. Il y a quelque chose de ponctué et de célébré dans le sens où il s'agit systématiquement d'un titre dédié à l'action vitale sur un monde uniquement physique. Important pour tout ce qui est d'une action "gagnante" où d'un acte prolixe en débouchés.





NB: là encore il y a une opposition entre le celtisme et le courant gaulois. Chez nous, Litavis est soit un qualificatif masculin, soit un pluriel sans genre sexué, c'est un titre.

Dans sa soif de conquête culturelle, la mythologie celte moderne a emprunté au culte gaulois continental un peu maladroitement. Les deux courants sont proches idéologiquement, il y a des choses en commun, mais ils restent différents. Le pragmatisme gaulois fait clairement la différence avec l'aspect rêveur du celtisme.