Ialonus.

Ialonus.


Ialonus était d'une heureuse nature, de celle que l'on ne peut méconnaître car ce fut le dieu de ceux qui aimaient les femmes et c'est peu dire. Ses territoires et ses réunions se tenaient dans les clairières sacrées au moment des amours.

Le peuple des cervidés le représentait gracieusement, les formes élancées, les fourrures parfaites et lustrées accueillaient dans l'année le moment sacré des amours sauvages. 

Ialonus vivait dans la lumière des clairières et des corps enchevêtrés. Les joutes et les défis ne lui faisaient pas peur, il criait au visage du monde combien sa jouissance était bonne.

Il était le dieu de l'exultation des corps, des endroits aisés où l'on se regroupait en nombre pour ...s'aimer dans le monde physique et spirituel. Dans la lumière des ces clairières sacrées, les jeunes mâles dansaient, chantaient et se défiaient pour plaident aux femelles.



NB: c'était un peu le dieu des boites de nuits de l'époque. Il doit s'agir très probablement d'un cérémoniel des rencontres amoureuses fêté durant une époque de l'année.

Je remarque qu'il existait un mythe parlant de la clairière sacrée où les animaux divins évoluaient dans la lumière, je retombe dessus très souvent.