Uimbori.

De tous temps il y eut des combats et des guerres, ce fût hiers comme aujourd'hui une façon dont les dieux sélectionnaient ceux qui doivent vivre et mourir, où ils doivent le faire.

Je pense que c'est celui qui s'appelait Artios qui hérita du bouclier d'Uimbori.

Artios était un guerrier comme tous les hommes gaulois, mais arrivé à un certain âge, il se demanda pourquoi il y avait tant de batailles. Quelquefois pour des motifs futiles, presque sans raisons. 


Il se rendit seul dans la forêt interdite et pénétra dans la clairière des dieux.

Au centre l'arbre géant régnait sur la cours environnante. 

Artios s'avança, quand l'hombre du géant le recouvrit ses yeux s'habituèrent à la pénombre et il pût voir qu'au creux de l'arbre, un trés gros  sanglier l'attendait. 

Teutates savait par avance quel était cet humain, il l'avait observé dans nombre de batailles. Il connaissait son courage et sa vaillance, sa témérité aussi.


"Tais toi humain, les hommes ne doivent pas parler aux dieux sur la terre, je sais pourquoi tu es là, et je sais que les fils de l'ours n'ont peur de rien".


Il repris après avoir observé le calme de l'humain quelques instants:


 " tu ne comprend pas que seuls ceux qui seront utiles à l'avenir de vos tribus doivent survivrent aux épreuves ! Je te connais Artios le téméraire mais je sais aussi que tu pourras mourir au combat sans avoir assuré ta descendance. C'est cela que je ne permettrait pas, ainsi ma justice doit passer. 

Écoute moi!

Lorsque tu auras un peu plus de trente années d'âge, tu tomberas sur les champs funestes. Et cela sera bien car tu as beaucoup tué toi même.

Mais comme tu es de ceux qui doivent rester tout de même, j'ai décidé que tu reviendras d'entre les morts. 

Le bouclier que tu vois là à terre est le miens, c'est l'Uimbori. Il te protègera efficacement même dans le passage obscur. Tu traverseras le monde noir et tu renaitras en entier grâce à l'Uimbori.

Que ton destin soit fait comme je l'ai dit!"


Artios qui n'avait pût parler ni bouger devant le sanglier sacré prît le bouclier de Teutates. En rentrant dans sa tribu il ne souvînt pas de ce qui s'était passé au fond des bois. Il avait désormais en sa possession un grand bouclier noir et vert. 

Lorsqu'il retourna aux combats le bouclier le protégea longtemps jusqu'à ce qu'il eût atteint l'âge de plus de trente ans. Puis il fût tué car tel était son destin. Les gens honorèrent celui qui s'était tant battu pour la défense de la tribu, il fût enterré avec l'Uimbori.

Et le bouclier continua à protéger l'humain dans le monde des morts. 

On dit qu'un ancien roi ne peut pas vraiment mourir, et qu'il reviendra un jour. C'est ce que rapporte le mythe d'Artios et de  l'Uimbori.

Il y eut un autre chef qui plus tard se faisait porter debout sur le bouclier des dieux, je pense me souvenir que c'était Brennos.





Nb: D'aprés une petite sculpture représentant Teutates nu et le bouclier sacré de la tribu seul, ainsi qu'une trouvaille archéologique où dans une tombe unique sur des centaines, on a retrouvé les restes d'un homme recouvert par un énorme bouclier seul.

Étymologiquement ça correspond, la substance archéologique permet de faire le rapprochement.