Uenitia.

Dans les tribus, il y avait des groupes a part, chez les druides les devins appartenaient aux groupes de vates, chez les druidesses, celles qui étaient chargées des sciences divinatoires appartenaient aux groupes de Vénitia, les princesses, fille des rois de l'endroit ne devaient pas se corrompre en se mélangant à la masse populaire et rester vierges.

Affiliée dans son culte à Onuava, Venitia rendait les augures du destin gràce aux pouvoirs des eaux. On disait qu'elle était une prêtresse du printemps qui amène vers la lumière et la chaleur de l'été. Elle conduit les actes dans une direction d'avenir.




Nb: il semble effectivement que les vates masculins existent dans la part féminine sous ce nom de Vénitia, où Uenitia. Et qu'ils s'agissait de filles de chefs.