Trittia.

Il y a des endroits qui ne ressemblent point à d'autres, c'est pour cela que certaines divinités s'y installent. 

Trittia était une nymphe des eaux calmes qui habita au fond d'une vallée fertile.

Sa forme animale était une faisane des bruyères. Elle était trés recherchée car c'était une déesse des parfums, son pays s'offrait au soleil en dispersant des milliers d'arômes dans l'air. Sa production d'huiles, de parfums divers et sa réputation de divinité lui valut d'être une nymphe de la fertilité connue surtout par les femmes.

Entre autres choses, elle était aussi une magicienne appartenant au groupe des déesses Kasses, et une soigneuse car les plantes de Trittia offraient aussi leurs principes médicinaux. C'était surtout ses parfumeries purifiantes qui amenèrent sa réputation partout autour de la Méditerranée mais cette déesse était d'origine gauloise et Ligure.




Nb: En langue gauloise , "tri", en rapport avec le chiffre trois a un rapport clair avec la fertilité féminine, terrestre. Il semble que "Tia" désigne un parfum où une huile parfumante, c'est dans sens de sentir, s'impregner, se soigner où se purifier plutôt. Ce terme désigne le silence, c'est pour cela que je l'associe au parfum. La vallée de Trets était sans doute un endroit de recueillement où peut être d'hermitage passagé. Le verbe "se traiter" en français provient peut être du nom de la déesse gauloise.