Tangos.

La morale ne s'applique souvent que parce que l'esprit des chefs l'impose.

Il y eut un chef assez ferme qui délimita sa maison avec de grandes piques toutes droites. Les habitants de l'endroit dirent que les lois de Tangos étaient les plus droites, les plus longues et les plus justes de toutes. Ces piques faîtes d'un bois trés dur étaient appelées les togi, on appellerait cela des "principes aujourd'hui, ceux qui protègent les bonnes maisons.

Plus tard, un de ses descendants qui se nommait Tegonius démontra la loi de Tangos son aïeul sous la forme des troncs bien droits qui tapissaient sa maison. Il y eut aussi quelqu'un pour dire que ceux qui portaient une coiffure bien rangée, adroitement agençée, étaient ceux qui faisaient la loi, qui montraient la droiture aux peuples. Puis, certaines tiges, bien portées prirent ce nom de droiture, on fini par le donner également aux toits de maisons bien droits. 

Tangos, de par la fermeté et la droiture  de ses piques était passé dans la mémoire de ses descendants comme celui qui démontra le premier l'habitude de la noblesse d'esprit, les principes de vie. Il représentait la loyauté aussi, tout ce qui était bien rangé.



Nb: "Tangos" désigne en effet la droiture d'une pique, de celui qui fait un choix clair.

"tannos" est le nom d'un chêne vert, trés solide dont on faisait des piques, "Gos" est un mot passé dans le français sous le nom de "choix" (important), "Ossu" désigne la volonté. Je ne sais si Tangos était devenu une divinité mais l'utilisation du terme se fait trés souvent dans la langue gauloise donc, c'était au moins quelqu'un qui s'était vu divinisé, peut être un de ceux qui accédèrent au monde d'en haut.