Pantos.

Nantos avait un frère que l'on nommait Pantos. Si le premier se gavait de rires extraordinaires sans pouvoir se calmer vraiment ensuite, le second lui avait hérité de l'autre côté de l'équilibre cosmique. Il ne pouvait vivre qu'en endurant. 

On dit que Pantos est celui qui ne s'arrête jamais, qu'il a besoin d'éprouver la force contraire pour vivre correctement. Ce fût un drôle de dieu qui s'amourachait de l'inconstance sans pouvoir lui rester fidèle. Au moindre problème, il accourait pour soutenir les mondes qui tombaient, son existence était celle de la force contraire, pour vivre il devait éprouver les puissances passionnelles.

Les dieux d'en haut voulûrent l'empêcher de garder le monde trop fermement et un jour, ils fîrent tomber un rocher énorme venu des cieux.

Pantos trop heureux de ce nouveau défi accouru vers les cîmes en empoignant le rocher qui dévalait les pentes. Il pût l'arrêter mais il ne pût le relâcher car il aurait perdu son défi. L'énorme masse maintenue à flanc de montagne aurait fondu sur le monde des hommes et ensuite dans les mondes passionnels d'en bas.

On dit que ce rocher accroché à flanc de falaise, Pantos le maintient en place encore aujourd'hui, plusieurs milliers d'années plus tard. On ne dit pas si le dieu est malheureux où pas, il accomplit sa destinée c'est tout.



Nb: "Pantos" ne signifie pas "souffrance", il désigne l'endurance. Apparemment c'était un dieu gaulois.