Nervinaé.

Le monde tournait, les cycles de reconnaissaient, à certaines dates les dieux envoyaient leurs messagèrent, le Nervinaés.

Chez les Noricii et les Nitiobriges on célébrait un culte aux avant postes des étoiles pour les accueillir. C'était les nymphes qui arrivaient en traversant la voûte célestes, elles passaient toujours à la même époque de l'année pour venir voir Gallia, que vous appelez aussi Galatée en Grèce. Dans ce ruisseau cosmique qui les emmenait se trouve une pierre trés spécifique que l'on appelle "certitude des constances". Une pierre aux reflets épisodiques qui n'apparaissaient que d'un seul côté, une lamelle brillante qui appartenait aux torrents d'altitudes et disparaissait en descendant plus bas, celle du mica. Les Nervinaés venaient donner aux hommes un trés beau présent venu de la montagne univers, la constance, qui servait à calculer la durée de tous ce qui vît normalement. On l'ajoutait au chaudron des esprits pour lui donner sa solidité. Celle du rythme. Ces étoiles filantes étaient envoyés depuis la constellation des mattres que vous appelez maintenant "persée". C'est celle de la durée.

Il me semble bien qu'un sport, dit de la course à pied était pratiqué en leur honneur le long des murailles protectrices qui soutiennent les ciels clairs et dont les rochers sont fait de ce mica sombre. On appelle cette pierre "Nervi", la constance, qui donne la fermeté de la nuit.

On dit que ces nymphes habitent seulement de petits bassins d'eau claire cachés par de grands rochers dans la montagne.





Nb: il semble bien que les "perséides" nommées "Percernes", la sagacité par les envahisseurs aient été les "Nervinaés" dans les tribus gauloises. Des nymphes messagères des dieux dans les océans célestes.

On trouve leur trace partout jusque dans les territoires Ligures, Nerviens..etc. Elles sont donc un mythe généralement admit par tous.


L'étoile au centre de la constellation se nomme Nérius.