Erda.

La profondeur de chaque chose dépend souvent de la créativité où de la mémoire. Pour pouvoir apprécier les éléments les plus lointains, il faut savoir regarder ce qui se cache derrière eux où savoir prendre un certain recul. Erda était une divinité du ciel et de l'eau, celle des profondeurs. L'aigle inscrit dans les étoiles lui fût dédié. Cette déesse de la vision profonde avait l'habitude de choquer les gens pour les rappeler à l'ordre. La profondeur de son royaume n'a d'égale que celle du royaume des morts, de la plus antique mémoire dans laquelle ils se sont inscrits. L'aigle noir la représentait sur terre, là encore la vision, la compréhension choquante de ce que l'on ne pouvait reculer venait d'elle. C'était la déesse des profondeurs des abîmes marins, des précipices, c'était aussi une déesse qui transmettait la vie aprés la mort. À un autre niveau, c'était sans doute elle que l'on appelait également Morgana.




Nb: de "Are": la vision alentour, "eda": le secret de l'esprit. Elle est souvent associée à l'Ordos: le marteau qui exprime un choc, certainement une déesse inspiratrice de vision, où qui amène dans le monde profond, c'est sûrement aussi l'une des trois qui régissent le royaume des morts, celui de l'aigle noir. Appelée également : Aereda.

Une déesse de la profondeur des regards, c'est une divinité de la vérité.