Cotis.

Le dieu chat sauvage était bien connu dans toutes les tribus gauloises, c'était celui dit "de la projection". L'animal en question ne réfléchissait pas beaucoup avant d'agir férocement, c'était un dieu des passions du monde d'en bas. Cotis fût le dieu des premiers , de ceux qui passaient avant les autres, de la volonté enflammée. Ce fût un dieu combattant mais pas que cela car il servait aussi les vieillards dont on disait qu'ils étaient avancés dans l'âge et dans le savoir, là aussi, Cotis incarnait une référence à ceux qui passaient devant.


Nb: le dieu des projections en avant par excellence. Les linguistes vont être contents parce ce que le thème n'était pas clair du tout jusque là.