Cantismertae.

Les mattres étaient responsables du sort de chacun, à la fin de l'été, les gens se regroupaient pour les honorer. C'était le moment des Cantismertae, un groupe de mères qui décidaient ce qui devait être gardé des récoltes où pas. Ces mères pourvoyeuses fûrent honorées par des chants et par des dons sur une hauteur sacrée. Elles étaient connues dans toutes les Gaules. Les gens formaient un cercle pour magnifier la vie qui avançait dans des poèmes lyriques et des hymnes à la grâce des Cantismertae. C'est ainsi qu'il choisissaient ce qui devait être gardé où mangé, par l'apprentissage du chant sacré. C'était l'apprentissage d'une loi divine annualisée.



Nb: les cercles du temps apparaissent encore, il y a certainement un rapport profond avec les cercles de pierres mégalithiques qui naquirent en même temps que l'agriculture "moderne".