Camulos.

Le Royaume de Camulos, un dieu des hauteurs inatteignables. C'est dans ce pays, peut être celui des Ségusiaves, qu'un arbre divin spécial poussait en toute quiétude, on l'appelait "Mélatia" l'arbre qui guérit les plaies. C'est aussi par là que le dieu en question s'incarnait dans les montagnes sous l'apparence d'un chamois nommé "Camos". C'était le roi de l'agilité et on disait de sa montagne que c'était le pays de la dextérité. 

Un jour, un ours que l'on surnommait "Artorix", assez adroit mais pas pour tout, décida de conquérir le royaume de Camulos. Il marcha longtemps sur les pentes abruptes et finit par acquérir, à force d'embûches, le pouvoir sur cette montagne où il arrivait à courir nonchalamment.

Il arriva au pied de l'arbre et s'aperçut qu'aucune prise ne lui permettrait de monter au sommet de la montagne.

Le tronc était lisse, l'écorce pierreuse  glissait à chaque essais, les cônes tant convoités étalait leurs couleurs salvatrices au dessus de lui. Il attendit longtemps au pied du géant mais les épines tombèrent à l'automne, les précieuses pierres restaient bien solidement ancrées dans les veines divines. Il attendit encore mais le bois, extrêmement solide ne tomba pas non plus. C'est finalement le chamois, qui passait par là en tapant fort des ongles qui fît tomber les fruits de la santé. Cette petite pierre était celle de la dextérité si convoitée. L'ours en question devînt alors si agile d'esprit qu'on le gratifia du sobriquet de comaterecos, celui qui possède l'esprit agile.







Nb: "camiorica", "camuloriga", "camulorix" et "Camulos" sont de la même famille qui désigne avec la racine "Camo" la dextérité. La pierre de trouve dans les veines pierreuses des hautes alpes, orange où marron, un quartz marron.

L'ours a toujours été le personnage principal dans les contes gaulois. Il peut varier et se transformer en d'autre espèces.