Bodoua.

Dans les terres du Berry, territoire des Bituriges, il y avait une déesse bien particulière.

Elle habitait un arbre que vous appelez "Bouleau" trés proche de son ancien nom: "Bétulla". La déesse Bodoua lorsqu'elle s'incarnait sur la terre des hommes le faisait sous la forme d'une corneille. Un animal qui a pour habitude d'avertir tout le monde de ses cris perçants lorsque que quelque chose d'étrange s'approchait.

On l'appelait aussi:"la déesse des gardiens", les budenicos, ceux qui avertissent.

Un certain rituel permettait de faire apparaître la pierre de la corneille, en chauffant l'écorce de l'arbre, un bitume brillant, une obsidienne noire et coupante. Ses guerriers gardaient le territoire Biturige de leurs cris perçants. Les étrangers pensaient qu'ils étaient fous et préféraient rebrousser chemin. 

Ces tribus construisaient leurs maisons dans ce bois de bouleau car c'était aussi la demeure de la divinité.

Sa pierre de certitude que l'on trouve par là-bas est une obsidienne, c'est la pierre de garde.

Cette déesse protégeait le centre de la forêt où se tenaient bien établis ces trés grands arbres maîtres que l'on appelait "les rois".

Ce doit être dans ces environs que se réunissaient tous les druides de Gaule, au pied de ces arbres immenses, là où on doit trouver un certain nombre de menhirs et dolmens.











Nb: c'est sans doute un des mythes fondateurs du peuple Biturige Cube. Leur nom signifie : les gardiens rois du bois, de la forêt, à cause du tranchant de l'obsidienne et non pas "rois du monde" comme certains l'affirment.

Le bitume est encore un mot de provenance gaulois.