Boccus.

Et on faisait la fête chez les gaulois, on s'y adonnait en groupes conséquents. Il existait un dieu pour tout ce qui faisait éprouver un sentiment profond. Boccus était un dieu de l'allégresse trés connu dans toute la Gaule. On lui avait attribué les récipients à boire, le nectar des abeilles et l'armoise qui servaient à améliorer le goût du vin, de la cervoise aussi, le malt. C'était donc surtout un dieu des plaisirs de la vie, un dieu qui parlait beaucoup dans les camps militaires et qui réconciliait les querelles de naguère entre gaulois car leur force de caractère n'admettait pas souvent le pardon. Boccus était là pour alléger les humeurs.



Nb: le primo-language renvoie a une traduction comme "la volonté corporelle", soit celle des épicuriens d'aujourd'hui, Boccus aussi appelé Baicorix n'est pas originaire de Grèce où on l'a nommé Bacchus avec des attributs un peu différents. Il n'est pas certain que ce soit un dieu, plutôt un roi mytique. Il a beaucoup marqué la langue gauloise donc je suppose qu'il a au moins 3000 ans d'existence.