Bacurdus.

Le dieu des piqueurs était bien connu aussi, au début on dit qu'il naquit au pied d'un grand hêtre et lorsqu'il avait faim, il prenait un gros bâton du même bois pour faire tomber les nids d'abeilles qui s'y trouvaient. S'ensuivit ce qui devait arriver, Bacurdus se fît piquer par ces insectes, ce qui lui laissa quelques traces. Plus tard, il utilisa son bâton recourbé pour faire quelques tatouages au charbon, cela lui fît mal aussi. On dit que son animal sur terre était un bouc aux cornes courbées et acérées, ce qui ne l'empêcha pas de se faire piquer par des taons. Puis, ayant réfléchi, il utilisa son bâton courbé pour faire avancer les mulets en leur piquant les jarrets. Il fût aussi dieu des cordonniers de montagne et encore plus tard, on utilisa son lourd bâton recourbé pour frapper de la monnaie, c'était devenu une divinité des artisans. Il y eut un mythe qui disait que sa massue recourbée faisait battre le cœur des mineurs amoureux, c'était un dieu des coups piqués à de nombreuses reprises à l'intérieur de la montagne des passions.



Nb: Bacurdus ou Bakurdos.