Athubodua.

Déesse des scribes gaulois, Athubodua  est celle qui inscrit les noms, les chiffres et les symboles sur les tablettes du bouleau sacré. Ces tablettes étaient cirées et reflétaient une lueur brun-jaune. C'est une divinité des sols, des fonds et des empreintes. Son rôle se définit par l'action de creuser. Les militaires l'honoraient aussi, toute la population en avait besoin car c'est elle qui inscrivait les victoires et les profits. Divinité silencieuse de ceux qui travaillaient dans le calme en imprimant leurs traits appuyés dans la cire, on disait que c'était une déesse des canaux aussi, car ils emmenaient l'eau nécessaire vers les endroits où l'on en avait besoin.



Nb: le bouleau fût un des arbres sacralisée. L'étude montre une propension certaine a définir des trous, des traits profonds dans du bois ciré.