Aramos.

Aramos le barde pourrait on dire, c'était une divinité du Gard, une rivière trés particulière. Aramos s'incarnait dans les roches calcaires mais surtout en un poisson particulier à l'endroit, c'était un dieu de l'empressement, des lieux d'amour et de la reproduction. Ce fût le nom d'un homme libre, un éduqué qui s'éleva vers les cieux, il semble bien que c'était la divinité des poèmes amoureux. Il fût investi d'un grand pouvoir par les dieux du ciel et devînt immortel. Ce barde ancien faisait déborder les coeurs autant que le Gard pouvait s'emporter dans son lit de graviers. On dit de lui qu'il fût puni par les dieux et que les poèmes qu'il dédiait à sa cherie devinrent tristes et chagrins lorsqu'elle mourût emportée par le fleuve trop forci.



Nb, un mélodrame amoureux ne m'étonne pas dans cette région là.