Alisanõs.

Les gaulois possédaient un réseaux routier depuis des centaines d'années, bien avant que les invasions commencent. Le dieu Alisanõs veillait a ce que ces routes soit entretenues, c'était un dieu des roches et des graviers. Ces routes fûrent recouvertes de pierrailles de la même façon que le fond des rivières, offrant un lieue sanctifié où l'on pouvait aller et venir tranquillement. C'était aussi des endroits protégés des attaques de bandits, militairement et religieusement, la magie y avait un rôle. La fameuse citée d'Alésia se tenait à un carrefour des voies gauloises, sur son territoire on trouvait la pierre nécessaire à leur création et a leur entretien. Ce dieu avait un rapport avec le soleil, les chaînes, les forces saines et certaines plantes médicinales qui ne poussent que dans des endroits caillouteux. Ces chemins étaient très anciens. Les cours des palais, les places étaient recouvertes de pierres, c'était un dieu civilisateur qui permettait la légèreté des déplacements.