Alardos.

Les équites avaient plusieurs missions et plusieurs dieux, Alardos étaient celui des conquérants. Sa grande volonté de voyage lui venait de la déesse alouette dont il portait les ailes sur son casque. C'était le lieutenant des cavaliers qui étaient destinés à étendre les royaumes gaulois au plus loin qu'il eût été possible. Alardos menait ses voyages en groupes conséquents de chevaliers, ceux qui étaient directement sous les ordres royaux. Il traçait les routes, donnait la direction à tenir, s'engageait directement dans les batailles. Seuls les plus forts avaient droits de s'élever au rangs d'équites, mais ils étaient nombreux, les troupes d'Alardos s'étendaient sur des kilomètres à la ronde et pouvaient s'envoler plus loin encore s'il le fallait. Son nom devînt celui d'un grade militaire, celui des lieutenants de la cavalerie. C'était un éduqué qui pouvait rendre sa propre justice. Il était considéré comme "la volonté du roi".