Alambrima.

Les montagnes avaient la réputation d'être la demeure des dieux. Alambrima en possédait une bien particulière, on l'appelait: le Mont des grognements.

C'était une lettres, mais une mère géante et étrange au caractère de pierre. L'endroit où elle se tenait était souvent recouvert de brûmes épaisses, les paysans n'osaient pas s'en approcher. C'était une bonne gardienne, comme dans beaucoup d'endroits sacralisée, les hommes avaient l'interdiction d'y pénétrer. On disait que celui qui osait dépasser les limites de la demeure divine risquait de se perdre et de recevoir d'abord un avertissement car la montagne tremblait en grognant, la géante en colère pouvait envoyer des rochers énormes pour se débarrasser des importuns. Cette géante Alambrima incarnait la colère des femmes, c'était la géante qui grogne.



Nb: "brima" semble désigner un tremblement et un bruit. Voir "frima" en français.