Ahebelste.

La magicienne était connue pour donner son accés à l'autre monde, elle calmait la folie notamment en permettant une perception plus grande  de la réalité et des voies perpétuelles.

Ahebelste fût une des déesses qui protégeait les héritages.

Le matriarcat fût bien installé dans la civilisation gauloise, les hommes étaient fiers d'avoir des filles qui perpetueraient leur héritages traditionnels, un enfant de sexe féminin était considéré comme un don des dieux et de cette déesse en particulier.  Elle permettait la longévité, la fertilité, la continuation et la transmission des usages. C'était une divinité soignante, sa magie opérait par cycle, les odeurs de certaines fleurs avaient des vertues apaisantes. Ces mêmes fleurs proposaient également tout un panel de soins, du corp avec la menthe, du genêt était utilisé pour l'humanité de l'âme, mais pour accéder au monde des esprits, c'était la jusquiame.



Nb: un principe de magie féminine, c'était une garantie des héritages familiaux. Le matriarcat eut fini d'être éliminé par les romains.