Aganntobo.

Il y avait des divinités un peu partout en Gaule, toutes avaient leurs rôles.

L'Aganntobo était une divinité ancienne de l'appartenance d'un territoire. C'était comme un esprit du passé qui devait être respecté, celui des aïeux.

Ces dieux de la possession terrestre faisait la justice à ceux de leurs descendants qui le demandaient. C'était les divinités de l'installation familiale. On les appelait "ceux qui figent les meilleurs choix", et apparemment ils n'étaient conviés qu'à la tenue des territoires et des propriétés, une sorte de dieu de la justice des héritages et des nouveaux territoires. Aujourd'hui nous appellerions cela "les dieux notariaux et colonisateurs".



Nb: il semble que ce soit des divinités paternelles dont la finalité est  l'établissement sur une nouvelle terre, où sur une terre héritée des anciens.