Abosïne.

Il y eut un homme qui s'appella Abosïne, il fût instruit par les druides quand il n'était encore qu'un enfant.

Plus tard, à l'adolescence,  il utilisa une mauvaise magie. Au lieu de communier avec l'univers des étoiles de la nuit, il osa regarder le soleil en face. Cela était interdit car de là renaissaient des passions infernales disait on. Il fût éblouit et oublia ses enseignements.

Lorsque le soleil noya son esprit, c'est son cœur qu'il réchauffa bien trop en définitive. De là Abosïne devînt vantard, agressif, il ne respectait personne qui ne lui obéissait de gré où de force. Les dieux en fûrent outragés et envoyèrent une créature du nom d'Orgetorix pour faire cesser cette infamie humaine.

Le trublion criait à gorge déployée qu'il était plus fort que tous les autres, et un jour il rencontra la créature au bord de la rivière. 

Il voulut regarder le soleil en face pour s'inspirer de sa force mais quelque chose l'en empêcha. Sans esprit, il baissa la tête vers les reflets de la rivière mais une hombre verte recouvrait la surface de l'eau. C'était l'Orgetorix, une créature mi-poisson, mi-plante. Le fou voulût se montrer encore plus fort que les dieux, et frappa l'eau de la rivière jaune à plusieurs reprises. Le soleil s'éteint dans son âme, c'était un sacrilège. Abosïne s'était perdu et avait par là même perdu toute sa force en face de sa propre force, celle du marteau qui se nommait "ordos". Il fût dans l'instant transformé en nénuphar et ne puis plus bouger. Enraciné dans les profondeurs de l'esprit vivant. On se souvînt longtemps de lui sous le nom de "chat d'eau", le méchant qui ne respecte rien. Le mal qu'il avait fait devait être guérie, et depuis cette plante servît à endormir les sens.




Nb: "Ordos" est le marteau de Tanaris, l'Orgetorix est la créature qui définit les limites de la perdition.