Iboïta.

Les paysans cultivaient de très grandes quantités de blé et les moulin avaient du travail. Iboïta était le dieu qui représentait ce travail d'écrasement, il s'incarnait dans le moyeu. Il était considéré comme un camarade qui rendait service en permanence, il préparait la farine et faisait des installations humaine un monde perpétué. Le  moyeu d'Iboïta maintenait la cabane debout et il venait du monde d'en haut car il protégeait l'activité en question.  Affilié au temps qui tourne sur lui même, il inscrivait sa patte dans la pierre.




Nb: le Bouleau, la quantité, les nourritures écrasées et mélées apparaissent dans l'étude. Il était considéré comme un aide permanent. Peut être est ce un titre susnommant Smertullos car j'ai remarqué que les gaulois eux même se prenommaient avec des titres et trés rarement avec un nom usuel préinscrits. C'est leur destiné qui faisait porter tel où tel nom aux hommes.