Érimos.

Érimos était un demi-dieu, fils d'une biche et d'Adamos, dès sa naissance, on s'aperçut qu'il regardait sans cesse les cieux et que que ses pieds ne touchaient jamais terre sans pour autant s'envoler.

Il se promenait partout sans jamais faire attention où il allait et sa mère devait toujours le garder a l'œil.

Cette couverture maternelle l'empêcha de faire parti intégrante d'un groupe où d'un autre. Il continuait à se balader, insouciant, le nez en l'air en admirant les lueurs colorées. Un jour, il rencontra l'Eridobno, l'aigle noir, une femelle aussi. Cette dernière l'emporta dans le ciel pour lui montrer la pureté de l'air et des esprits d'en haut la nuit. Érimos demanda à l'aigle divin de ne plus jamais le redescendre à terre car cela n'était pas sa place, il ne comprenait pas le monde du milieu, celui de la terre des hommes. Instantanément, l'Aigle le transforma en air, en eau et en lumière, Érimos se projeta Érasinos. Et Érasinos était un petit arc en ciel que tous pûrent voir des quatres coins du monde du milieu, cette fois-ci, Érimos posa bien ses deux pieds par terre pendant la journée. L'innocent habita depuis ce moment dans le royaume des coeurs purs, ceux qui, tous lumineux qu'ils soient, sont incapables de méchanceté sans jamais pouvoir se cacher du mal qui les poursuit, sans aucune lâcheté non plus. Des êtres qui sont pourtant bien au-dessus du lot commun, car l'imagination guide leur chemin. Ils sont les vrais innocents qui ne peuvent s'apercevoir si le mal habite le monde qui les entoure où pas, la tête continuellement dans les nuages. Les humains les prennent pour des fous quelquefois, alors que ce sont souvent les plus sages.




Nb: "Érimos" signifie "Coeur pur", c'est notre Hermés gaulois. 

Il semble bien que le nom gaulois pour l'arc en ciel soit effectivement "Érasinos".