Éburnicae Mattres.

Les arbres étaient des mondes à part, envahis par la magie de l'imagination collective. Les Mattres Éburnicae étaient des nymphes dans cette philosophie. Les gardiennes de l'arbre comme elles étaient ailleurs les gardiennes du savoir où du territoire.

Ces arbres, comme l'îf où le sorbier servaient à confectionner des objets divers. Les Éburnicae habitaient des arbres utilisés pour la magie surtout, des endroits où les petits habitants étaient bien protégés et bien nourris.



Nb: de "nicae" on peut en déduire qu'il s'agit des nïskae en réalité. "Eburo" ne désigne pas le sanglier mais l'aspect touffus de certains êtres végétaux et animaux.

Il s'agit peut-être des mères des baies, c'est a dire les mères des planètes et des étoiles dans les arbres de la cosmologie.