Routes de l'esprit de l'arbre.

Le corp humain est connu comme l'image métaphysique de l'arbre spirituel.


les gaulois et notamment les rois et reines étaient connu pour arborer des coiffures compliquées. C'est en fait une partie du culte de l'arbre spirituel.

Les pieds sont reconnu comme les racines de l'arbre, le corp et les bras sont assimilé au tronc et aux branches. Le crâne abrite l'esprit et ses liaisons tandis que les cheveux, la coiffure, sont considéré comme le ciel, la partie visible de la frondaison. C'est pourquoi les monnaies antiques représentant des monarques démontrent des coiffures compliqué, eussent égard à l'éducation qu'ils avaient acquis et montré. D'où le surnom de gaulois chevelus.

Une de ces monnaies montre parfaitement la présence d'un serpent sortant du front. Le serpent est symbolique de l'histoire, de la pensée.

Une particularité qui appartient également aux rois égyptiens, les pharaons.

Ce serpent de l'histoire qui ressort de la frondaison de l'arbre spirituel est connu chez les chrétiens.


Le feuillage de l'année prend les diverses couleurs de l'âme à la période de samainos, à ce moment se voie combien l'arbre spirituel a appris de coloré pendant ce cycle annuel. C'est le secret de l'arc en ciel et des couleurs de l'âme.

Voilà pourquoi le début et la fin de l'année gauloise coïncident avec cette période annuelle de samainos.





 


Ces rois et reines étaient les descendants spirituels de Kernunos. De là provenait le mythe des rois-dieux. Ils étaient considéré comme les incarnations du temps, réflexion hautement philosophique prise comme religieuse de la part de ceux qui ne possédaient pas suffisamment d'éducation pour comprendre l'idée. Il est probable que tous ces chefs étaient choisi par mis la "caste" des Eluos.

Le bâton de la parole pensée.
Le bâton de la parole pensée.